Damas: Le gouvernement néerlandais est le dernier qui a le droit de parler des droits de l’Homme

Damas-SANA/ Le ministère des AE et des Expatriés a affirmé que le gouvernement néerlandais utilise la Cour internationale de Justice pour servir des agendas de son maître américain.

Dans une déclaration à SANA, une source officielle au ministère des AE et des Expatriés a indiqué que le gouvernement néerlandais, qui a accepté le rôle du subordonné aux États-Unis, insiste de nouveau à utiliser la Cour internationale de Justice à La Haye au profit d’agendas politiques de son maître américain et à l’utiliser comme plateforme pour dépasser les Nations Unies et le droit international, et ce, dans une violation flagrante de ses engagements et obligations.

Et la source de poursuivre : “Le gouvernement néerlandais est le dernier qui a le droit de parler des droits de l’Homme et de la protection des civils après son grand scandale devant l’opinion publique néerlandaise et les contribuables de son peuple du fait du soutien et du financement qu’il apporte à des réseaux armés en Syrie qualifiés par le parquet général néerlandais comme réseaux terroristes”.

La source a ajouté que le gouvernement de la République arabe syrienne se réserve le droit de poursuite judiciaire contre ceux qui sont impliqués dans le soutien au terrorisme en Syrie, et impute aux pays partenaires dans l’effusion du sang des Syriens, gouvernements ou individus, la responsabilité complète du sang des civils, de la destruction des installations et des infrastructures ainsi que du vol des richesses du peuple syrien.

R.F.

Check Also

Début des compétitions de l’Olympiade scientifique syrienne 2020-2021

Damas-SANA/Avec la participation de 6235 élèves de 10e classe dans les différents gouvernorats, les compétitions …