Le président Bachar al-Assad promulgue le décret N°273 portant formation du nouveau gouvernement

Damas / Le président Bachar al-Assad a promulgué aujourd’hui le décret N°273 stipulant formation du nouveau gouvernement présidé par Waël Halaqi.

 

Le gouvernement est composé de :

 

– Waël Halaqi, président du Conseil des ministres.

 

– Le général Fahed Jassem Freij, ministre de la défense.

 

– Walid Mouallem, vice président du Conseil des ministres, ministre des AE et des expatriés.

 

– Omar Ibrahim Ghalawanji, vice-président du Conseil des ministres pour les affaires de services, ministre de l’administration locale.

 

– Mohammad Abdel Satar Sayed, ministre des Waqfs.

 

– Mansour Fadlallah Azam, ministre des affaires de la présidence de la république.

 

– Le général Mohammad Ibrahim Chaar, ministre de l’intérieur.

 

– Imad Mohammad Dib Khamis, ministre de l’électricité.

 

– Hazwan al-Waz, ministre de l’éducation.

 

– Omran Ahed al-Zou’bi, ministre de l’information.

 

– Najem Hamad al-Ahmad, ministre de la justice.

 

– Hussein Arnous, ministre des travaux publics.

 

– Ahmad Qadiri, ministre de l’agriculture et de la réforme agraire.

 

– Souleymane Abbas, ministre du pétrole de la richesse minière.

 

– Ismaïl Ismaïl, ministre des finances.

 

– Kinda Chammat, ministre des affaires sociales.

 

– Kamaleddine To’ma, ministre de l’industrie.

 

– Becher Ryad Yazaji, ministre du tourisme.

 

– Houmam Jaza’iri, ministre de l’économie et du commerce extérieur.

 

– Mohammad Amer Mardini, ministre de l’enseignement supérieur.

 

– Mohammad Ghazi Jalali, ministre des télécoms et de la technologie.

 

– Kamal Chykha, ministre des ressources hydrauliques.

 

– Hassan Nouri, ministre du développement administratif.

 

– Mohammad Walid Ghazal, ministre de l’habitat du développement urbain.

 

– Khalaf Souleymane Abdallah, ministre du travail.

 

– Ghazwan Kheir Bek, ministre du transport.

 

– Nizar Wahbeh Yazaji, ministre de la santé.

 

– Hassan Safya, ministre du commerce intérieur et de la protection du consommateur.

 

– Issam Khalil, ministre de la culture.

 

– Ali Aydar, ministre d’Etat aux affaires de la réconciliation nationale.

 

– Nazira Sarkis, ministre d’Etat aux affaires de l’environnement.

 

– Abdallah Khalil Hussein, ministre d’Etat.

 

– Jamal Chaabane Chahine, ministre d’Etat.

 

– Hassib Elias Chammas, ministre d’Etat.

 

– Mohammad Moutty’ Mouayyad, ministre d’Etat.

 

Voici les CV des membres du gouvernement :

 

Waël Halaqi, président du Conseil des ministres :

Né en 1964 à Deraa.

Titulaire en 1987 d’une licence en médecine de l’université de Damas et en 1991 d’un magistère en chirurgie gynécologique de la même université.

Il a occupé le poste de directeur du soin sanitaire dans la ville Jassem à Deraa entre 1997 et 2000. De l’an 2000 à l’an 2004, il était secrétaire de la branche de Deraa du Parti Baas Arabe Socialiste.

Président de l’Ordre des médecins depuis 2010. Ministre de la Santé en 2011 et président du Conseil des ministres le 9 août 2012.

Marié et père de quatre enfants.

 

Le général Fahd Jassem al-Freij, commandant en chef adjoint de l’armée et des forces armées, ministre de la défense :

Né à Hama le 1/1/1950.

Il a adhéré le 1/1/1969 à l’académie guerrière. Le 10/8/2011, il était le chef d’état-major de l’armée et des forces armées. Il occupé le poste du ministre de la défense au précédent cabinet.

Marié et père de trois enfants.

 

Omar Ibrahim Ghalawanji, vice président du Conseil des ministres pour les affaires de services, ministre de l’administration locale

Né à Tartous en 1954, diplômé en génie civil de l’université de Tichrine en 1978.

Directeur de plusieurs directions et branches de l’établissement d’habitat militaire entre 1978 et 2000.

Président adjoint du conseil municipal de Lattaquié entre 1997 et 2000 et directeur général de l’établissement général de l’habitat.

Membre du comité consultatif du Conseil des ministres arabes de l’habitat et du conseil d’administration de la société de l’union arabe d’entreprenariat.

Ministre de l’Habitat et de la Construction 2009-2011. Vice-président du Conseil des ministres pour les affaires de service, ministre de l’administration locale au précédent cabinet. Marié et père de 4 enfants.

 

Walid al-Mouallem, vice président du Conseil des ministres, ministre des Affaires Etrangères et des Expatriés :

Né à Damas en 1941, il a étudié aux écoles officielles entre 1948 et 1960 où il a obtenu le baccalauréat. Titulaire en 1963 d’une licence en économie de l’université du Caire.

En 1964, il a été recruté au ministère des affaires étrangères, et a servi aux missions officielles de la Syrie notamment en Tanzanie, Arabie Saoudite, Espagne et Grande-Bretagne.

Il a été désigné en 1975 comme ambassadeur de Syrie en Roumanie et a occupé en 1980 le poste de directeur de documentation et de traduction au ministère des affaires étrangères où il est resté jusqu’à l’an 1984.

Il était directeur des bureaux spéciaux du 1984 à 1990, ambassadeur de Syrie aux Etats-Unis entre 1990-1999, ministre adjoint des affaires étrangères au début de l’an 2000 et vice ministre des AE en vertu du décret N° 8 de l’an 2005.

Il a pris part aux pourparlers de paix syro-israéliens depuis 1991 et jusqu’à 1999.

Depuis 2006 il a été nommé ministre des affaires étrangères avant d’occuper le poste de vice-président du Conseil des ministres, ministres des AE et des Expatriés au précédent cabinet.

Il a disposé 4 ouvrages sur les questions internationales : /la Palestine et la paix armée 1970/, la Syrie sous le mandat entre 1917-1948/, /la Syrie depuis l’indépendance jusqu’à l’unité (1948-1958)/ et /le monde et le Moyen-Orient du point de vue américain/.

Marié et père de 3 enfants.

 

Mohammad Abdel Satar al-Sayyed, ministre des Waqfs :

Né à Tartous en 1958, titulaire d’une licence en économie et commerce et d’un doctorat en études islamiques, principes du “Fiqh” de l’université de Damas.

Directeur des Waqfs du gouvernorat de Tartous et Mufti de Tartous entre 1985 et 2002.

Ministre adjoint des Waqfs pour les affaires religieuses en 2002 et ministre des Waqfs de l’ex-gouvernement.

Il a écrit plusieurs ouvrages et études dans le domaine religieux et participé à plusieurs conférences islamiques.

Marié et père de trois enfants.

 

Mansour Azam, ministre des affaires de la présidence de la République

Né en 1960 Soueidaa.

Licencié en littérature française en 1983 de l’université de Damas et titulaire, en 1985 de l’université de Damas, d’un diplôme de traduction et d’arabisation (langue française) et d’un diplôme des relations internationales de l’Institut National de l’Administration à Paris.

Il a occupé un poste diplomatique en 1994 au ministère des Affaires étrangères. De 1995 à 2000, il était responsable des affaires culturelles et des affaires du Congrès américain à l’ambassade de Syrie à Washington.

Conseiller et sous-directeur général du protocole au ministère des Affaires étrangères (2000-2002), sous directeur du protocole à la présidence de la république (2003-2008) et secrétaire général de la présidence de la République depuis 2008.

Ministre des affaires de la présidence de la République au précédent cabinet.

Marié et père de trois filles.

 

Le général Mohammad Ibrahim al-Chaar, ministre de l’Intérieur

Né en 1950 à Lattaquié.

En 1971 il s’est engagé dans l’armée et il a occupé plusieurs postes sécuritaires. Il était ministre de l’Intérieur au précédent gouvernement.

Marié et père de cinq enfants.

 

Imad Mohammad Dib Khamis, ministre de l’électricité

Né en 1961 dans la banlieue de Damas.

Licencié en 1981 en génie électrique de l’université de Damas. Il a été chargé de 1987 à 2005 de plusieurs directions de l’entreprise publique de la distribution et de l’investissement de l’énergie électrique. De 2005 à 2008, directeur général de l’entreprise publique de l’électricité dans le gouvernorat de Damas Campagne, puis à partir de 2008, directeur général de l’entreprise publique de la distribution et de l’investissement de l’énergie électrique. Il était ministre de l’Electricité au précédent cabinet.

Marié et père de trois enfants.

 

Hazwan al-Waz, Ministre de l’Education

Né en 1962 à Damas. Titulaire d’un doctorat en philosophie des sciences techniques. Il était directeur de l’enseignement professionnel et technique au ministère de l’Education en 2000, puis directeur de l’Education de Damas depuis 2004.

Il est chef de l’ordre des ingénieurs et membre du comité consultatif de l’institution européenne de la formation des pays de la Méditerranée.

Membre de l’Union des écrivains arabes à Damas, il est l’auteur de plusieurs ouvrages et recherches dans le domaine de l’éducation. Il était ministre de l’Education au précédent cabinet.

Marié et père de 3 enfants.

 

Omran Ahed Zou’bi / ministre de l’information

Né en 1959, il est diplômé en droit de l’université de Damas. Avocat de profession, il a de nombreux ouvrages sur les affaires politiques, juridiques et médiatiques dont le livre intitulé “Le discours de changement en Syrie”, “culture et défis” en 1993, les principes du code civil et commercial. Conférencier à l’université de Damas durant 8 ans. Membre de plusieurs commissions, dont celle de la constitution de 2011, la commission de l’élaboration du code des partis.

Marié et père de 4 filles.

 

M. Najem Hamad al-Ahmad, ministre de la justice

Le ministère al-Ahmad, né à Alep en 1969, est titulaire d’une licence en drois en 1991 et a obtenu en 1993,1994 et 1997 trois diplômes d’études supérieures en droit public et administratif et en sciences administratives de l’université de Damas et de celle égyptienne d’Ain Chams. Il est aussi titulaire d’un doctorat en droit de l’université d’Ain Chams.

Al-Ahmad a présidé la commission de la réforme judiciaire formée par une décision du président du Conseil des Ministres le 17/5/2011 pour formuler une stratégie complète afin de réformer le système juridique. Il a aussi présidé la commission installée par une décision du président du Conseil des Ministres le 8/5/2011 pour élaborer un nouveau projet de loi des élections générales, et la délégation syrienne chargée de débattre le rapport de la Syrie sur la Convention de la lutte contre la torture.

Il a participé aux commissions de la lutte contre la corruption, du code de l’information et des partis. Al-Ahmad a participé à l’élaboration des rapports de la Syrie aux organisations internationales et assisté à de nombreuses conférences et séminaires juridiques arabes et internationaux.

Al-Ahmad était chef du département du droit public à la faculté de droit à l’université de Damas entre les années 2003 et 2007.

Il était ministre adjoint de la justice et membre du corps professoral à la faculté de droit à l’université de Damas. Il a effectué nombre d’études dans les domaines du droit administratif et constitutionnel. Il a été désigné comme ministre de la justice le 16/8/2012.

 

Hussein Arnous/ Ministre des travaux publics

L’ingénieur Hussein Arnous, né à Idleb en 1953, est titulaire de diplôme en génie civil de l’université d’Alep en 1978.

 

Il était chef de l’ordre des ingénieurs, branche d’Idleb en 1989-1994, directeur de l’établissement public des routes en 1992-2002 et puis ministre- adjoint des Télécoms entre 2002 et 2004.

 

Il a occupé le poste de directeur de l’établissement du transport routier en 2004-2009. Il était gouverneur de Deir Ezzor en 2009-2011 et de Quneitra en 2011. Ministre des travaux publics le 9/2/2013.

 

Ahmed al-Qadiri, Ministre de l’Agriculture et de la Réforme Agraire :

L’ingénieur Ahmad al-Qadiri, né en 1956 à al-Hassaké.

Titulaire de diplôme en sciences agricoles en 1981, il a occupé le poste de président du centre des recherches scientifiques agricoles à al-Qamichli entre 1986 et 2000, directeur de l’agriculture à al-Hassaké en 2000-2007, et puis directeur du projet de l’irrigation moderne en 2007-2011.

Il était ministre adjoint de l’agriculture depuis 18-10-2011 et a été nommé comme ministre de l’agriculture le 9/2/2013.

 

Souleymane al-Abbas, Ministre du Pétrole et des Richesses Minières :

L’ingénieur Souleymane al-Abbas a occupé le 18-janvier-2012, le poste de ministre- adjoint du pétrole et de la richesse minérale.

Il est titulaire de diplôme en génie pétrolier de l’université de Ploiești en Roumanie en 1982. Il travaillait comme directeur des champs d’al-Jibseh en 1997 et directeur de la planification à la compagnie syrienne du pétrole en 2005. En 2008, il était membre du conseil d’administration de la compagnie du pétrole d’al-Euphrate.

Il a fait plusieurs études dans le domaine du traitement des problèmes du forage des puits pétroliers. Il était ministre du pétrole et de la richesse minière au précédent cabinet.

 

Ismaïl Ismaïl, Ministre des Finances :

Ismaïl Ismaïl, né en 1955, est diplômé en 1980 en économie de l’université de Damas.

Il a obtenu en 1983 le doctorat de l’institut supérieur du commerce de la ville de Leipzig en Allemagne, et le doctorat en analyse financière en 1988.

Il était le directeur de l’établissement général du commerce et de l’industrialisation des céréales depuis 2001-2006 et professeur au département de la compatibilité à la faculté de l’économie depuis 2000. Il a occupé le poste du ministre des finances le 9/2/2013.

 

Kinda Chammat, ministre des affaires sociales :

Kindah Chammat, née en 1973 à Serghaya dans la banlieue de Damas, elle est titulaire du doctorat en droit privé de l’université de Damas en 2005. Elle est professeur à l’université de Damas et à l’université virtuelle et dans nombre de comités et d’organisations, dont la commission syrienne de la planification de la famille, l’organisation de l’union féminine et le fonds des Nations Unies pour le Développement.

Elle était membre de la commission de l’amendement de la constitution en 2012. Elle a été nommée comme ministre des affaires sociales le 9/2/2013.

 

Kamaleddine To’ma, ministre de l’industrie

Il est né en 1959 à Damas et titulaire en 1985 d’un diplôme en économie et commerce. Entre les années 1995 et 2002, il était le directeur de la planification et le sous-directeur de l’établissement chimique. Depuis mai 2013, il a occupé le poste de directeur général de l’établissement public pour les industries chimiques. Ministre de l’industrie le 22/8/2013.

Il est marié et père de quatre enfants.

 

Becher Riad Yazaji, ministre du tourisme

Né en 1972 à Alep et titulaire en 1995 d’une licence en informatiques de l’université d’Alep. Député de la ville d’Alep à l’Assemblée du peuple. Ministre du tourisme le 22/8/2013.

Il est marié et a trois enfants.

 

Houmam Jaza’iri, ministre de l’économie et du commerce extérieur.

Né en 1977, titulaire de Licence en économie de l’Université de Damas en 1998, d’un magistère en économie du développement en 2004 et d’un doctorat en économie de l’Université de Londres en 2008. Il était professeur à la faculté de l’économie à l’université de Damas, et il a occupé le poste de conseiller économique à des institutions consultatives privées et président de la commission de la Planification et de la coopération internationale depuis juillet 2013 jusqu’ici.

 

Mohamad Amer Mardini, ministre de l’Enseignement supérieur

Né à Damas en 1959, il est titulaire d’un diplôme en pharmacie de l’Université de Damas en 1982 et de doctorat en Pharmacie de l’Allemagne en 1988. Il a occupé le poste de vice-recteur de l’Université internationale privée des Sciences et de la Technologie en 2011, vice-recteur de l’Université de Damas pour les Affaires administratives 2006-2008 et pour les affaires scientifiques 2008-2010. Il a occupé ensuite le poste de recteur de l’Université de Damas depuis 04/10/2011 jusqu’ici. Il est marié et père d’une fille.

 

Mohamad Ghazi Jalali, ministre des Communications et de la Technologie

Né à Damas en 1969, il est titulaire de diplôme en génie civil de l’université de Damas en 1992 et de doctorat en économie géométrique de l’Université d’Aïn Chams au Caire en 2000. Il a occupé le poste de ministre adjoint des communications et de la Technologie depuis 2008 jusqu’ici. Il est marié et père de trois enfants.

 

Kamal Cheikha, ministre des Ressources hydrauliques

Né dans la banlieue de Damas en 1961, il est titulaire de diplôme en génie civil de l’Université de Damas en 1985 et de doctorat en génie sanitaire de l’Université de Moscou en 1993. Il était ministre adjoint de l’Habitat et de la Reconstruction depuis 2004 jusqu’à l’an 2012 et ministre adjoint des Ressources hydrauliques depuis 2012. Il est marié et père de quatre enfants, deux fils et deux filles.

 

Hassan Nouri, ministre du Développement administratif

Né à Damas le 9/2/1960, M. Nouri est titulaire de Licence en économie et commerce, Département de la Gestion d’affaires de l’Université de Damas en 1982 et de doctorat en administration générale de l’Université de Kennedy aux Etats-Unis en 1989. Il a occupé le poste de secrétaire de la Chambre d’Industrie de Damas en 1997-2000.

Il a été élu membre de l’Assemblée du peuple en 1998-2003. Nommé ministre d’Etat pour les Affaires du Développement administratif et de l’Assemblée du Peuple en 2000-2002. M. Nouri est le chef de l’initiative nationale de l’administration et du changement en

Syrie. Il est marié et père de cinq enfants.

 

Mohamad Walid Ghazal, ministre d’Habitat et du Développement urbain

Né à Alep en 1951, l’ingénieur Ghazal est titulaire de diplôme en Architecture de l’Université d’Alep en 1977. Il a occupé le poste de chef du Syndicat des Ingénieurs à Alep en 2001-2009 et puis chef du Syndicat des ingénieurs syriens depuis 2011 jusqu’à sa désignation comme ministre d’Habitat et du développement urbain. Il est marié et père d’un enfant.

 

Khalaf Abdallah, ministre du Travail

Il est né à Deir Ezzor en 1960. M. Abdallah est titulaire de diplôme en Droit de l’Université de Damas en 1983 et de doctorat en Droit de l’Université internationale d’Egypte en 2001. Il a occupé le poste de directeur de l’institution générale des Assurances sociales depuis 2002. Il est marié et père de /8/ enfants, 5 filles et 3 fils.

 

Ghazwan Kheir Bek, ministre du Transport

Né à Lattaquié en 1961 et diplômé de l’Université de Tichrine en génie mécanique en 1987. Il est titulaire de doctorat en génie mécanique, spécialité /Gestion gouvernementale/ en 2004 du comité académique international accrédite par l’UNESCO.

Il a occupé le poste de directeur général du transport intérieur à Lattaquié et puis directeur de la compagnie générale du port de Tartous depuis 2013. Il est marié et père de trois enfants.

 

Dr Nizar Wahbeh ministre de la Santé

Né à Damas en 1961, il est titulaire de diplôme en médecine de l’université de Damas, spécialité : /Obstétrique et gynécologie/. Il a travaillé comme médecin spécialiste à l’hôpital al-Zahrawi depuis 2004 jusqu’ici.

Il a occupé le poste de directeur adjoint de l’hôpital depuis 2010 jusqu’à l’an 2013. Il a participé à des recherches et études sur la gynécologie et l’endoscopie. Il est marié et père de deux enfants.

 

Hassan Safiyeh, ministre du Commerce intérieur et de la protection du consommateur

Il est né à Lattaquié en 1949. M. Safiyeh est titulaire de diplôme en droit de l’Université d’Alexandrie en 1974. Il est Avocat et membre de l’Ordre de l’Avocat à Lattaquié.

Il est marié et père d’un garçon et d’une fille.

 

Issam Khalil, ministre de la Culture

Né à Banias en 1965, il est titulaire de diplôme en droit de l’Université de Damas et membre de l’Union des Journaliste, des écrivains arabes et de l’ordre des Avocats. Il est membre de l’Assemblée du Peuple depuis 2012.

Il est marié et père de deux enfants.

 

Ali Haydar, ministre d’Etat aux Affaires de la Réconciliation nationale

Né à Hama en 1962, il est spécialiste en ophtalmologie de l’Université de Damas en 1994. Il est marié et père de deux enfants.

 

Mme Nazira Sarkis, ministre d’Etat aux Affaires de l’Environnement

Née à Alep en 1962, elle est titulaire de diplôme ès-Sciences chimiques, de diplôme et magistère en chimie analytique et de doctorat ès-Sciences chimiques de l’Université d’Alep. Elle est membre du corps enseignant à la Faculté de Pharmacie à l’université de Damas.

Elle avait occupé le poste de chef de la section de Chimie analytique et alimentaire à l’Université d’Alep en 2001-2006 et puis chef de l’Unité de l’Ordre des Enseignants à la Faculté de Pharmacie à l’Université en 1999-2001.

Elle est ministre d’Etat aux Affaires de l’Environnement au précédent cabinet.

 

Abdallah Khalil Hussein, ministre d’Etat

Né à Kamichli en 1959, titulaire de Licence en Economie et Commerce de l’Université d’Alep. Il est membre du comité central du Parti communiste syrien depuis 2000, membre candidat au bureau politique depuis 2010 et membre du Bureau exécutif de l’Union des Syndicats des ouvriers au gouvernorat de Hassaké depuis 2002 jusqu’à 2007.

Il est membre de l’Assemblée du Peuple et ministre d’Etat pour les Affaires du développement administratif au précédent gouvernement. Il est marié et père de trois enfants.

 

Jamal Chaaban Chahin, ministre d’Etat

Né à Homs en 1971, M. Chahine est titulaire de diplôme en droit de l’Université de Damas en 1992.

Il avait occupé le poste de secrétaire du Parti des Unionistes socialistes branche de Homs en 2004 et il est membre du commandement du front national à Homs.

Il est titulaire de diplômes d’arbitrage international. Il était ministre d’Etat au précédent gouvernement. Il est marié et père de cinq enfants.

 

Dr Habib Chammas, ministre d’Etat

Né à Alep en 1957, il est titulaire de diplôme en Médecine de l’Université d’Odessa à l’ex-Union soviétique en 1982. Il est spécialiste en chirurgie thoracique de l’Université de Kiev. Nommé ministre d’Etat le 22/8/2013 au précédent cabinet.

Il est marié et père de deux enfants.

 

Mohamad Mouti’ Mouayad, ministre d’Etat

Né à Ariha à Idleb en 1968, il est titulaire de licence ès-Lettres et sciences humanitaires / Sociologie, de l’Université de Damas en 1992, de diplôme d’études supérieures en Sociologie de l’Université du Caire en 1994 et de doctorat en Sociologie médiatique de l’Université du Caire en 2005.

Il est membre de l’Assemblée du Peuple depuis 2012. Il est marié et père de deux enfants.

 

Le président Bachar al-Assad promulgue le décret N°39 portant création du ministère du développement administratif

Le président Bachar al-Assad a promulgué le décret législatif N°39 portant création du ministère du développement administratif.

Bulletin français

Check Also

Autorisation des personnes bloquées à l’étranger à entrer via les points de passage frontaliers légaux avec le Liban

Damas-SANA / Le groupe gouvernemental concerné par la stratégie de la lutte anti-coronavirus a décidé …