Lavrov et Mouallem affirment l’importance de la lutte anti-terroriste

Moscou / Le ministère russe des Affaires Etrangères a assuré que le ministre russe des AE, Sergueï Lavrov, avait discuté aujourd’hui dans un coup de fil avec le vice-président du Conseil des ministres, ministre des Affaires Etrangères et des expatriés au gouvernement chargé d’expédier les affaires courantes, Walid Mouallem, de la situation en Syrie dans le cadre de la recrudescence du terrorisme en Syrie et en Irak.

Dans un communiqué publié aujourd’hui, le ministère russe des AE a indiqué que les deux ministres avaient souligné la concordance des deux positions, syrienne et russe, à l’égard de la lutte sans tolérance contre l’extrémisme.

En outre, les deux parties ont affirmé l’importance de la lutte contre le terrorisme en respectant les lois et les principes de la loi internationale, dont la souveraineté des pays de la région.

Le ministère a fait noter que les deux ministres avaient espéré lors de cet appel que la résolution N°2170, adoptée par le Conseil de sécurité, constituera un pas important dans la lutte collective anti-terroriste, notamment dans le cadre du soutien apporté par la communauté internationale aux efforts déployés par les deux gouvernements, Syrien et Irakien, dans l’affrontement de ce phénomène.

Lavrov : La Russie se tient aux côtés de la Syrie et de l’Irak dans la lutte anti-terroriste

Le ministre russe des AE, Sergueï Lavrov, a affirmé que son pays se tient aux côtés de la Syrie et de l’Irak dans la lutte anti-terroriste et estime que n’importe quelle action militaire ne se fait qu’après l’admission de l’Etat concerné.

Dans une conférence de presse tenue aujourd’hui à Moscou, Lavrov a souligné la disposition à conjuguer les efforts avec la Syrie et l’Irak pour consolider leurs efforts face au terrorisme.

Il a souligné que les Etats-Unis peuvent mener des frappes contre les groupes terroristes, mais après l’admission du gouvernement de l’Etat qui veut le faire sur ses territoires.

a

“S’il y avait des plans américains sur la lutte contre les terroristes de l’Etat Islamique en Irak et au Levant (EIIL) en Syrie, Washington doit collaborer avec le gouvernement légitime en Syrie dans ce sens”, a-t-il dit.

Lavrov a dénoncé les positions des pays occidentaux qui rejetaient la condamnation des actes terroristes en Syrie au sein du Conseil de sécurité, assurant que de telles positions justifient la présence du terrorisme et transgressent les lois internationales et la charte des Nations Unies qui insistent sur le fait que le terrorisme est injustifiable.

R.F. / A. Chatta

 

Check Also

Guterres affirme le déplacement de 160 mille personnes du fait de l’agression turque permanente contre les territoires syriens

Nation unies-SANA / Le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a affirmé que 160 mille …