Le président al-Assad affirme à Jabir Ansari que les parties hostiles exploitent leurs potentiels pour perdurer la guerre terroriste contre la Syrie

Damas / Le président Bachar al-Assad a examiné aujourd’hui avec Hussein Jabir Ansari, ministre adjoint iranien des Affaires étrangères pour les affaires arabes et africaines, les relations stratégiques et exceptionnelles entre les deux pays frères et les derniers développements sur la scène syrienne.

Le président al-Assad a affirmé que les parties hostiles à la Syrie utilisent toutes leurs potentiels pour perdurer la guerre terroriste menée contre la Syrie.

«A Chaque fois que l’Etat syrien réalise un progrès tangible sur le terrain ou bien au niveau des réconciliations nationales, les pays hostiles à la Syrie augmentent leur soutien apporté aux réseaux terroristes», a dit le président al-Assad qui a cité l’agression américaine flagrante qui a visé l’une des positions de l’armée syrienne à Deir Ezzor et qui verse dans l’intérêt du réseau terroriste «Daech».

assadLe président al-Assad a souligné l’importance du soutien apporté par l’Iran, la Russie et les autres pays amis pour renforcer la fermeté du peuple syrien face à la guerre terroriste qui le vise.

Pour sa part, Ansari a souligné la détermination de l’Iran à fournir toute aide possible à la Syrie dans sa guerre contre le terrorisme, faisant savoir que ce qui distingue les relations solides syro-iraniennes est le fait qu’elle ne sont pas basées sur les intérêts communs seulement mais aussi sur des visions communes et une lecture politique consciente des dangers qui visent les peuples de la région, dont le terrorisme et l’extrémisme.

Dans le cadre du renforcement des relations économiques syro-iraniennes, le président du Conseil des ministres, l’ingénieur Imad Khamis, a abordé avec Ansari les moyens de réactiver les relations économiques qui sont la base de la fermeté face au terrorisme.

Khamis a affirmé que le gouvernement syrien assume la responsabilité du développement de la situation économique et de la relance de la production, surtout que l’économie possède des privilèges économiques et d’investissement, ce qui encourage le mouvement de l’échange commercial entre la Syrie et ses amis, surtout les frères iraniens.

Pour sa part, Ansari a affirmé la poursuite du développement des relations économiques syro-iraniennes.

Auparavant, le ministre des Affaires étrangères, Walid al-Mouallem, a examiné avec le responsable iranien les derniers développements politiques et sur le terrain en Syrie et dans la région.

mouallem

Les deux parties se sont accordées sur l’approfondissement de leur coordination et coopération et sur la formation d’un comité conjoint qui tient des réunions périodiques afin de réaliser les objectifs stratégiques communs dans la phase prochaine.

En outre, Le vice-ministre des Affaires étrangères et des Expatriés, Fayçal Meqdad, a examiné avec Ansari le renforcement des relations stratégiques entre la Syrie et l’Iran.

Les deux parties ont évalué les relations bilatérales et se sont mises d’accord sur la nécessité de les développer pour lutter contre le terrorisme et mettre à nu les pays qui le soutiennent et le financent.

Bulletin français

Check Also

Après une rupture de 8 ans, Syrian Airlines lance le premier vol de Damas vers l’Arménie

Damas-SANA/ Après une rupture de 8 ans, un avion de la compagnie syrienne d’aviation “ …