L’ambassadeur Sabbagh: La poursuite de la politisation du «dossier chimique » en Syrie confirme la sélectivité et le double standard

New York-SANA/ L’ambassadeur permanent de la Syrie auprès des Nations Unies, Bassam Sabbagh, a affirmé que la poursuite par l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques et du Comité du Conseil de sécurité 1540 de la politisation du soi-disant “dossier chimique” en Syrie fait preuve de la sélectivité et du double standard.

Lors d’une séance tenue par le Conseil de sécurité sur le « dossier chimique », Sabbagh a indiqué que la Syrie condamne toujours et catégoriquement l’utilisation de ces armes à tout moment, en tout lieu et en toute circonstance.

Il a souligné que le Comité national syrien avait proposé au secrétariat technique de l’organisation de tenir une réunion de coordination entre les deux parties à Beyrouth pour s’accorder sur l’ordre du jour de la prochaine réunion de haut niveau entre le ministre des Affaires étrangères et des Expatriés, le chef du Comité national et le directeur général de l’organisation pour résoudre les questions en suspens.

« La Syrie a facilité la visite de l’équipe du secrétariat technique de l’Organisation d’interdiction entre le 11 et le 19 septembre pour effectuer la neuvième tournée d’inspection du Centre des études et de recherches scientifiques »,a-t-il ajouté.

Il s’étonne que le rapport mensuel du directeur général ne mentionne pas le rapport de la huitième tournée d’inspection, qui confirme l’absence de toute activité interdite par l’accord, et salue la grande coopération et les facilités fournies par la Syrie à l’équipe d’inspection au cours de cette tournée.

Sabbagh indique que la Syrie se félicite de l’organisation du 25e cycle de consultations pour l’équipe d’évaluation de l’annonce, soulignant que la Syrie avait exprimé sa volonté d’organiser cette tournée à Damas, à La Haye ou à Beyrouth.

Il a réitéré la position de la Syrie concernant l’illégalité de la création de l’équipe d’enquête et d’identification, et son rejet de ses lignes de travail erronées et non professionnelles qui conduisent à des conclusions invalides qui ne servent que les agendas de certains pays occidentaux qui utilisent cette équipe comme un outil pour servir leurs politiques hostiles à la Syrie, considérant que toute référence aux rapports de l’équipe ou à ses conclusions est répréhensible et condamnable

Sabbagh a exprimé l’étonnement de la Syrie quant à l’insistance par le Secrétariat technique de l’Organisation de l’interdiction et du Comité 1540 du Conseil de sécurité sur la méconnaissance des informations fournies concernant la possession et l’utilisation d’armes chimiques par des groupes terroristes en Syrie, ou leur fabrication d’événements pour accuser l’armée arabe syrienne, ce qui confirme la sélectivité et le double standard et reflète l’état de politisation qui domine ledit dossier.

W.H./R.B.

Check Also

Signature d’un mémorandum d’entente entre le ministère de l’Education et une organisation néerlandaise dans le domaine de la formation

Damas –SANA/ Le ministère de l’Éducation et l’organisation néerlandaise “ZOA” ont signé aujourd’hui un mémorandum …