Le président al-Assad reçoit Abdollahian et examine avec lui les relations bilatérales

Damas-SANA / Le président Bachar al-Assad a estimé que les relations « étroites et enracinées » durant les décennies passés entre la Syrie et l’Iran sont devenues aujourd’hui une « alliance de détermination » face aux tentatives de l’Occident d’imposer son hégémonie au monde.

C’était lors de la réception aujourd’hui par le président al-Assad du ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir Abdollahian, et la délégation qui l’accompagne.

Le président al-Assad a discuté avec Abdollahian des relations bilatérales, des défis conjoints et de la coopération « étroite » entre la Syrie et l’Iran dans les différents domaines.

Le ministre Abdollahian a assuré que la dernière visite du président al-Assad à Téhéran avait constitué un «grand tournant» et avait des résultats profonds sur les relations entre les deux pays.

L’entretien a également porté sur les développements sur le terrain en Syrie.

Abdollahian a estimé que les agressions israéliennes font partie de la guerre terroriste visant la Syrie dans le but d’y déstabiliser la sécurité et la stabilité, insistant sur la position « constante » de son pays soutenant la souveraineté et l’unité des territoires de la Syrie et rejetant tout acte militaire sur les territoires syriens.

Les deux parties ont également discuté des politiques du régime turc et de ses menaces de déclencher une nouvelle agression contre la Syrie.

Le président al-Assad a estimé que le régime turc agresse les territoires syriens à chaque fois que l’armée syrienne progresse dans sa lutte contre les réseaux terroristes.

Le président al-Assad a précisé que les prétentions lancées par le régime turc pour justifier son agression contre les territoires syriens sont « injustes et de tromperie », n’ont rien à voir avec la réalité et transgressent les dispositions de la Charte de l’ONU, les principes du droit international et les liens de bon voisinage qui doivent rassembler les deux pays voisins.

En outre, les deux parties se sont entretenues de derniers développements sur le double scène, régional et international, et ont échangé les points de vue à cet égard.

Le président al-Assad a estimé que la guerre en Ukraine et les pertes politiques que l’Occident subit à cause de la mise à nu des mensonges constituent le début d’un nouveau équilibre international qui verse dans l’intérêt de la Syrie, de l’Iran et de tous les pays et les peuples qui défendent leurs principes, leurs droits et l’autonomie de leur décision.

De son côté, Abdollahian a donné au président al-Assad un aperçu exhaustif sur les pourparlers menés en marge du Sommet de la mer Caspienne et sur les derniers développements en cours concernant le dossier nucléaire iranien.

A.Ch.

Check Also

Les attaques de l’occupant turc et de ses mercenaires se poursuivent sur la station d’eau d’Allouk dans la banlieue de Hassaké

Hassaké – Sana/ Les attaques de l’occupation turque et de ses mercenaires se poursuivent pour …