Atelier (Restauration du patrimoine syrien et revitalisation des communautés locales) à l’Expo 2020 Dubaï

Dubaï-Sana/ Le pavillon syrien de l’Expo 2021 Dubaï, en coopération avec /Syrian Trust for Development/, accueille aujourd’hui un atelier de deux jours, sous le titre (Restauration du patrimoine syrien et revitalisation des communautés locales).

Selon le communiqué de organisateurs, des experts internationaux, des professionnels, des représentants d’organisations non-gouvernementales actives dans le domaine de la préservation du patrimoine culturel, ainsi que des chefs de missions archéologiques qui ont contribué à découvrir, développer et promouvoir le patrimoine mondial distingué en Syrie, participeront à l’atelière.

L’atelier présentera en détail, au public et aux partenaires intéressés, l’état actuel des sites du patrimoine culturel syrien et des communautés vivant autour d’eux, avec une concentration particulière sur les six sites inscrits sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, dans le but de discuter des priorités, des moyens de coopération et de la mise en œuvre des plans.

Le communiqué des organisateurs souligne que la reconstruction des sites du patrimoine en Syrie et la restauration de sa tissu social et économique nécessitent une mobilisation à long terme des ressources et des expertises dans le domaine de la préservation et de la restauration du patrimoine, de l’archéologie, du gestion et du développement social et économique, expliquant que l’objectif de l’atelier est de développer des solutions, des propositions et des ressources nécessaires à la restauration du patrimoine mondial distingué en Syrie.

Il convient de noter que les sites du patrimoine mondial de l’UNESCO sont des lieux d’importance pour le patrimoine culturel ou naturel tel que décrit dans la Convention du patrimoine mondial de l’UNESCO, qui a été établie en 1975 et signée par la République arabe syrienne le 13 août 1975, ce qui a rendu ses sites historiques éligibles à l’inclusion dans la liste.

Six sites en Syrie ont été inclus, à savoir la vieil ville de Damas, l’ancienne ville de Bosra, le site de Palmyre, l’ancienne ville d’Alep, le Krak des Chevaliers, la citadelle de Saladin et les villages morts au nord de la Syrie. Les six sites syriens ont été de même inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en péril, depuis 2013 à la suite de la guerre terroriste.

D.Hmaiché.

Check Also

Rencontre syro-biélorusse : Les relations bilatérales solides renforcent la coordination entre les deux pays sur la scène internationale

Minsk-Sana/Le ministre des Affaires étrangères du Bélarus, Vladimir Makei, a discuté avec l’ambassadeur de Syrie …