Terrorisme, tromperie et scénarios qui se répètent par le même agent

Damas-SANA/ Les campagnes de tromperie médiatique et le meurtre de civils en Ukraine par les néo-extrémistes, nous ramènent à des scénarios similaires de ce qui s’est passé quand l’Occident a créé le « printemps arabe», car l’agent et l’instigateur est le même, à savoir :  les États-Unis et ses partenaires occidentaux.

Les néonazis en Ukraine, et dans une violation flagrante des résolutions de la légitimité internationale, exécutent toutes les méthodes criminelles contre les civils, y compris des assassinats arbitraires, le déploiement d’armes lourdes dans des zones résidentielles à proximité des hôpitaux, des écoles et des crèches, et le ciblage des agglomérations et des hôpitaux.

Dans l’un des scénarios identiques, les radicaux ukrainiens entravent systématiquement les opérations de secours et terrifient les civils qui tentent de sortir des zones de combat, ce dont le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a averti lors d’une conférence de presse qu’il a tenue aujourd’hui, disant : « Les autorités ukrainiennes continuent d’utiliser les civils comme boucliers humains et les empêchent de sortir par le biais des couloirs humanitaires ouverts par la Russie ».

À cet égard, le chef du Centre russe de la Défense nationale, le général Mikhaïl Mezentsev, a affirmé que les « nazis » séquestrent des dizaines de milliers de citoyens ukrainiens à Kiev, Kharkov, Soumy, Odessa et à Marioupol et 7 mille civils de 16 pays.

De même, l’hystérie de désinformation que nous voyons aujourd’hui pour diaboliser la Fédération de Russie par le biais de campagnes de tromperie et de propagandes malveillantes dans le but d’attiser la tension sur la scène internationale et de détériorer le rôle actif de la Russie, et tout cela avec un financement par l’Occident, notamment les Etats-Unis.

Ces pratiques et ces crimes nous rappellent de ce que les terroristes avaient fait dans de nombreux villages, localités et villes syriens, et des positions de l’Occident et des Etats-Unis qui les soutiennent, au temps où le monde voit, selon les observateurs, que les Etats-Unis est la dernier qui a le droit de parler du droit international et de la violation des chartes car ils sont devenus le premier parrain qui viole les chartes, tue des millions d’innocents dans leurs guerres, dont la guerre de Corée, au Vietnam, en Afghanistan, en Irak, et en Syrie et d’autres guerres.

A.Saijary/R.F.

Check Also

L’occupant turc réattaque des villages dans la banlieue de Hassaké

Hassaké-SANA / L’occupant turc a rebombardé les villages de la zone de Tell Tamr dans …