L’Orchestre syrien des instruments à vent fête son troisième anniversaire à la Maison Al-Assad à Damas

Damas-SANA/Trois ans après sa création, l’orchestre syrien des instruments à vent, dirigé par le musicien Ihab Al-Qutaich, a pu prouver la capacité de ses instruments à présenter diverses pièces musicales et à leur donner une touche syrienne particulière.

Aujourd’hui, l’orchestre a fêté son troisième anniversaire avec une soirée musicale animée par le Théâtre de l’Opéra à la maison d’Al-Assad pour la Culture et les Arts, qui est un mélange d’écoles occidentales et orientales avec la participation du violoniste universitaire Razan Qassar.

En deuxième partie de la soirée, l’orchestre accompagné de l’instrumentiste Qassar, a interprété la pièce de « Csárdás » de l’italien Vittorio Monti, qui est pleine de changements rythmiques et dynamiques.

Ensuite, l’Orchestre a présenté l’opéra Maria de Buenos Aires de l’Argentin Astor Piazzolla qui est d’aspect théâtral.

La troisième partie de la soirée était des pièces du chant lyrique inspirées de l’atmosphère d’Andalousie : L’opéra « Le chat sauvage » de Manuel Pinilla et Carmen du français Georges Bizet.

Quant à la dernière partie, elle était un mélange entre Orient et Occident, en jouant l’introduction de la pièce Mays el Rim de Ziad Al-Rahbani et la chanson « Grenada » du compositeur mexicain Agustin Lara.

Il est à noter que l’orchestre à vent se compose d’un groupe qui comprend des instruments à vent d’orchestre en bois et en cuivre et un groupe d’instruments à percussion. Il vise à trouver des opportunités d’emploi pour les diplômés et les joueurs d’instruments à vent et œuvre également pour établir une entité autonome du point de vue technique et technique.

A.Saijary/R.Bittar

Check Also

Le conseil des ministres : réhabilitation des services dans toutes les régions affectées par les conditions climatiques

Damas-SANA/ Le Conseil des ministres, dans sa session hebdomadaire d’aujourd’hui, présidée par Hussein Arnous, a …