Sabbagh : Ce qui s’est passé à Hassaké est le résultat inévitable de l’approche hostile des pays occidentaux envers la Syrie

New York-Sana/ Le représentant permanent de la Syrie auprès des Nations unies, l’ambassadeur Bassam Sabbagh, a souligné que ce qui s’était passé ces derniers jours dans la ville de Hassaké est le résultat inévitable de l’approche erronée et hostile adoptée par certains pays occidentaux envers la Syrie depuis 2011.

Lors d’une séance du Conseil de sécurité tenue aujourd’hui, à la demande de la Russie, Sabbagh a déclaré que la ville de Hassaké connaît pendant des jours des événements sanglants, qui avaient commencé avec l’explosion d’une voiture piégée par des terroristes du réseau ‘’Daech’’ à l’entrée du bâtiment du lycée industriel dans le quartier de Ghweiran, que les forces d’occupation américaine avaient transformé en centre de détention, sous la surveillance de la milice séparatiste des ‘’FDS’’.

Et Sabbagh de poursuivre : ‘’A la suite de l’attaque, la milice des ‘’FDS’’ a pris d’assaut le quartier et les zones qui l’entourent, tandis que les avions de combat de l’occupation américain ont violemment bombardé les environs du centre de détention, ce qui a fait des victimes parmi les citoyens innocents, dont des enfants et des femmes, causé une vague de déplacements massifs de dizaines de milliers des habitants de la zone et provoqué une destruction et de graves dommages dans grand nombre de maisons et d’installations de service, y compris le siège de la compagnie de carburant “Sadcop”, la boulangerie d’Al-Bassel, l’université d’Al-Euphrate, un institut d’enseignement et le garage de la municipalité, etc’’.

Le représentant permanent de la Syrie auprès des Nations Unies a expliqué que les États-Unis avaient utilisé le prétexte de la lutte contre le terrorisme, pour cibler les infrastructures et les installations civiles syriennes, dont les écoles, les centres de santé, les barrages et les ponts, et détruit toute la ville de Raqqa sur la tête de ses résidants. Ils ont de même pris pour cible les unités de l’armée arabe syrienne qui faisaient face au réseau terroriste «Daech» et permis aux éléments de ce réseau de contrôler de nouveaux sites, comme ce fut le cas à Jabal Al-Thardah à Deir Ezzor en 2016.

En outre, Sabbagh a souligné que les forces d’occupation américaine avaient régulièrement transporté des terroristes du réseau ‘’Daech’’ des centres de détention vers leurs bases militaires illégales en Syrie, dans le but de les exploiter et les utiliser pour mettre en œuvre leurs plans.

Sabbagh a expliqué que, selon les rapports des Nations Unies, environ 70000 personnes, dont la plupart sont des femmes et des enfants, sont détenues dans les camps d’Al-Hol, Al-Ariche, Al-Roje et autres, qui sont contrôlés par le milice séparatiste “FDS”, soutenue par l’occupation américaine. Ces camps connaissent des conditions humanitaires critiques, une escalade des taux de criminalité, la diffusion d’une idéologie extrémiste et le recrutement des enfants des camps par la milice.

Le représentant permanent de la Syrie auprès de l’ONU a indiqué que les efforts de la Syrie, en coopération avec le Comité international de la Croix-Rouge, avaient réussi à renvoyer de nombreux terroristes et leurs familles dans leur pays d’origine, en coordination et en coopération avec les gouvernements de ces pays, dont la Russie, la Chine, l’Albanie, le Kazakhstan, l’Ouzbékistan, le Soudan, l’Égypte, l’Afrique du Sud et autres.

W.H./ D.Hmaiché.

Check Also

Sit-in dans la bande de Gaza réclamant aux autorités de l’occupation de livrer les corps des martyrs palestiniens

Qods Occupé-SANA/Des dizaines de Palestiniens ont observé aujourd’hui un sit-in dans la bande assiégée de …