L’OTSC affirme son rejet de l’utilisation de l’OIAC pour propager des allégations sur l’usage des armes chimiques en Syrie

Moscou-SANA/Les pays membres de l’Organisation du traité de sécurité collective (L’OTSC) ont affirmé leur rejet de la politisation du travail de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) et son utilisation comme un plateau pour propager des allégations sur l’utilisation des armes chimiques en Syrie.

Le communiqué conjoint publié par les pays membres de l’OTSC a fait savoir que le travail des missions spéciales de l’OIAC en Syrie devrait se conformer à la Convention sur l’interdiction de la production, du stockage et d’utilisation des armes chimiques.

Le communiqué  souligne que l’utilisation de l’OIAC comme une plate-forme pour propager des allégations non confirmées sur l’usage de ces armes constitue un problème grave, insistant sur la nécessité de maintenir l’objectivité et l’impartialité dans la réponse rapide aux communiqué publiés par des pays membres de la convention sur l’utilisation des armes chimiques dans les conflits armés.

Les pays membres de l’OTSC ont proclamé, dans le communiqué, leur plein engagement à un monde sans armes chimiques et leur vive condamnation de l’utilisation de ce type d’armes dans les conflits armés, précisant la nécessité de la non-politisation de l’agenda de l’Organisation et de l’adoption d’une vision unilatérale du droit international.

Le communiqué a considéré que les attributions du secrétariat technique de l’Organisation ne doivent pas dépasser le cadre fixé, mais plutôt ils doivent être fondés uniquement sur des faits et des conclusions fiables et vérifiables et non sur des rapports douteux.

 

L.S./ L.A.

 

 

Check Also

La Syrie récupère cinq pièces antiques palmyréniennes à l’initiative du musée Nabu au Liban

Beyrouth-SANA/ La Syrie a récupéré aujourd’hui cinq pièces antiques volées de la ville de Palmyre …