Sabbagh : Certains pays poursuivent la politisation du dossier chimique en Syrie

New York-SANA / L’ambassadeur permanent de la Syrie auprès de l’ONU, Bassam Sabbagh, a affirmé que la Syrie réitère son rejet et sa condamnation de l’usage d’armes chimiques sous n’importe quelle circonstance, par n’importe-qui et n’importe-où.

Lors d’une séance tenue par le Conseil de sécurité, Sabbagh a indiqué que certains pays poursuivent la politisation du dossier chimique en Syrie, l’ignorance de sa coopération avec l’OIAC et le lancement des accusations infondées.

Sabbagh a fait noter que la Syrie regrette le déséquilibre et la partialité dans les briefings faits par le Haut représentant aux affaires de désarmement et qui ignorent l’inquiétude de la Syrie et les informations qu’elle donnent.

Sabbagh a souligné que la mission d’établissement des faits continuent à ignorer les informations données sur la possession par les groupes terroristes d’armes chimiques et sur leurs préparatifs de les utiliser afin d’accuser l’armée arabe syrienne.

« Il est impossible de débattre avec objectivité du dossier chimique en Syrie et de le fermer avec professionnalisme et impartialité sans le changement par certains pays de leur comportement dévastateur et leurs agendas de sabotage », a-t-il conclu.

A.Ch.

Check Also

Entretiens syro-iraniens pour redynamiser les opportunités d’investissement dans le gouvernorat de Tartous

Tartous-SANA/ Les opportunités d’investissement et les mécanismes nécessaires pour les redynamiser et développer les liens …