Sabbagh : La Syrie rejette toute ingérence étrangère dans l’action du comité de débat de la constitution

New York-SANA / L’ambassadeur permanent de la Syrie à l’ONU, Bassam Sabbagh, a affirmé que certains pays continuent à entraver le règlement de la crise en Syrie et ne veulent pas sa stabilisation.

Lors d’une séance tenue par le Conseil de sécurité, Sabbagh a dit : « La Syrie rejette toute ingérence étrangère dans l’action du comité de débat de la constitution et toute tentative d’imposer des calendriers fabriqués pour son action », assurant que c’est au peuple syrien seul de décider de tout ce qui relève de l’action de la constitution.

Sabbagh a souligné que les ententes réalisées dans le gouvernorat de Daraa démontrent l’attachement des Syriens à la stabilisation de l’ensemble du pays en garantissant la sécurité de ses citoyens.

Sabbagh a insisté sur l’importance que certains pays renoncent à leur comportement hostile et de sabotage envers la Syrie et tirent des leçons des effets de la guerre qu’ils avaient menée durant ces dernières années, affirmant la nécessité de mettre fin à la présence militaire étrangère illégale sur les territoires syriens, lever les mesures économiques coercitives occidentales et de soutenir les efforts de l’Etat dans la lutte antiterroriste.

Sabbagh a regretté l’entrave des efforts que la Syrie fait par le biais de la poursuite par certaines parties de l’exploitation de la souffrance de ses citoyens pour réaliser des fins loin des objectifs humanitaires et des intérêts du peuple syrien.

Il a indiqué que l’occupant turc poursuit ses pratiques hostiles sur les territoires syriens et que le Conseil de sécurité doit assumer ses responsabilités et mettre fin à cette occupation.

A.Ch.

Check Also

Inauguration du salon du Livre syrien « Notre livre est notre avenir » dans la bibliothèque nationale d’al-Assad

Damas-SANA / Le salon du Livre syrien a été inauguré aujourd’hui sous le thème « …