Le mont al-Cheikh…convoitises sionistes et pillage des richesses du Golan syrien occupé

Golan occupé /Les ambitions de l’entité sioniste dans le Golan syrien occupé ont été planifiées depuis des années même avant son occupation de cette région et ce pour exploiter ses ressources alors elle a commencé à les piller dès son occupation du Golan en juin l’an 1967.

La politique d’expansion et d’agression menée par l’entité d’occupation a affecté les éléments humanitaires, vitaux et naturels du plateau du Golan Syrien.

Le mont d’al-Cheikh, qui jouit d’une richesse naturelle, est l’une de ces zones qui ont été soumises à l’occupation israélienne, qui a fait l’objet de toutes les formes de menaces pour déplacer sa population et l’exploiter à des fins touristiques en été comme en hiver, dont les tentatives d’estomper ses aspects historiques.

Les autorités d’occupation ont recruté des personnes pendant l’été pour déformer la géographie et l’histoire de ce mont, qui est une destination pour des milliers de touristes, et fabriquer de fausses histoires pour enraciner ses mensonges dans la mémoire de ceux qui le visitent.

Le mont d’al-Cheikh constitue la partie la plus grande, la plus importante et la plus haute de la chaîne de montagnes de l’est du Liban, qui s’étend entre la Syrie et le Liban. Dans cette chaîne il y a quatre sommets, dont le plus haut atteint 2814 mètres et s’appelle Charat al-Haramoun ou Qasr Chabib, qui appartient au gouvernorat de Quneitra. Elle est considérée comme la source d’eau la plus importante et un réservoir d’eau souterrain, qui est le plus grand de la région.

Le mont al-Cheikh fût l’un des centres de culte les plus importants pour les Cananéens et les Phéniciens, et ils l’ont nommée d’après l’un de leurs dieux “ Baal-Hermôn ”

De même, ce mont reste le plus grand symbole des Syriens qui ont réalisé la victoire dans la guerre d’octobre et hissé le drapeau arabe syrien sur ses sommets dans une bataille que l’occupant israélien ne peut jamais oublier.

A.Saijary./L.A.

Check Also

Festival à Lattaquié au terme de la course de « Douroub Tichrine »

Lattaquié-SANA / La place de la ville de Hefah dans la banlieue de Lattaquié a …