Ala : Les allégations de certains pays sur leur attachement aux droits de l’homme en Syrie manquent de crédibilité

Genève-SANA / L’ambassadeur permanent de la Syrie auprès de l’ONU et des Organisations internationales à Genève, Hussam Eddine Ala, a affirmé que les allégations de certains pays membres du Conseil des droits de l’homme sur leur attachement aux droits de l’homme en Syrie manquent de crédibilité en poursuivant l’ignorance des répercussions catastrophiques des mesures coercitives et unilatérales, de la guerre d’eau menée par le régime d’Erdogan contre un million citoyens à Hassaké, et du pillage par les Etats-Unis et leurs milices séparatistes des richesses syriennes.

Dans un communiqué qu’il a lu devant la 47e session du Conseil des Droits de l’homme « Chapitre IV de l’état des droits de l’homme en Syrie » à Genève, Ala a fait savoir que la Syrie refuse la tenue des séances et le fait de laisser passer des résolutions conformément aux suggestions de certains pays qui visent par le biais de la tromperie et des mensonges à justifier les politiques d’intervention et les actes d’agression militaire et économique contre la Syrie, lesquels avaient causé l’immigration des Syriens et leur déplacement à l’intérieur.

Ala a précisé que la mission permanente de la Syrie à Genève avait adressé des dizaines de messages au Bureau du Haut-commissaire sur les pratiques qui violent les droits de l’homme en Syrie à cause des actes hostiles américains et de la poursuite par le régime d’Erdogan de soutenir les réseaux terroristes et de lancer une campagne de « Turquisation » visant à faire un changement démographique coercitif, à lier l’action des entreprises officielles et de services dans les régions qu’il occupe dans le nord et le nord-ouest de la Syrie à des fonctionnaires turcs pour les superviser et à remplacer les cartes d’identité des Syriens par d’autres turques dans le but de consacrer ses agendas hostiles.

Ala a réitéré l’engagement de la Syrie à faciliter l’accès de l’aide humanitaire sur les territoires syriens en collaboration avec l’ONU et le CICR, conformément aux principes régulant l’action des Agences humanitaires loin de la sélectivité et des conditions politiques lancées par les défenseurs de la prolongation du « mécanisme de l’accès de l’aide via les frontières ».

Ala a fait noter que la Syrie continue à prendre les mesures nécessaires en vue de faciliter le retour de ses citoyens déplacés vers l’extérieur à leur patrie et les personnes déplacées à l’intérieur à leur maisons.

Ala a indiqué que la Syrie poursuit ses efforts afin de libérer les personnes enlevées et les otages chez les réseaux terroristes, chose entravée par le régime turc qui garantit les groupes terroristes dans le volet d’Astana par le biais de la non-exécution de ses engagements à cet égard, réaffirmant que la Syrie réitère la réclamation aux pays occidentaux de rapatrier leurs terroristes et leurs familles dans le réseau « Daech », conformément au droit international et condamne l’infiltration de délégations de certains pays occidentaux sur les territoires syriens sans l’admission de son gouvernement et leur contact illégal avec les milices séparatistes.

Ala a également fait savoir que la tentative de certains pays de faire lien entre la présidentielle tenue en vertu de la Constitution en vigueur et la résolution onusienne « 2254 » vise à la perturbation et à la tromperie qui ne se basent sur aucun fondement objectif, précisant que l’élection du président Bachar al-Assad et son obtention de 95.1% des suffrages exprimés à l’intérieur et à l’extérieur à la présidentielle, à laquelle le taux de participation avait dépassé les 78% démontrent l’attachement des Syriens à la souveraineté de leur pays et à leur décision autonome de déterminer leur avenir loin de toute ingérence étrangère.

« La légalité de la présidentielle revient uniquement à la Constitution de la Syrie et à la décision de son peuple, non-pas à toute autre source », a-t-il martelé.

A.Ch.

 

Check Also

Miqdad affirmé au Ministre égyptien des AE l’importance des relations entre les deux pays

New York-SANA / Le Ministre des Affaires étrangères et des Expatriés, Fayçal Miqdad, a rencontre …