Sabbagh : L’amélioration de la situation humanitaire en Syrie implique la levée des mesures coercitives y imposées

New York-SANA/ Le délégué permanent de la Syrie auprès de l’ONU, Bassam Sabbagh, a réaffirmé que la situation humanitaire en Syrie implique la levée immédiate de toutes les mesures unilatérales y imposées, l’arrêt du vol de ses ressources et de sa richesse nationale et la mise d’un terme à la politisation de l’action humanitaire.

Lors d’une séance du Conseil de sécurité sur la situation en Syrie, Sabbagh a insisté sur la nécessité de soutenir les efforts des institutions de l’Etat pour alléger la souffrance et assurer l’appui et les services aux Syriens.

Sabbagh a indiqué que ce que prétendent des représentants de pays européens sur leur souci de la situation humanitaire du peuple syrien se contredit avec les mesures de leurs pays d’imposer des mesures coercitives individuelles destructrices, ce qui entraîne la souffrance humanitaire en raison du manque grave des denrées alimentaires, des médicaments, des équipements médicaux, de l’eau et des services essentiels.

Sabbagh a ajouté que le régime turc poursuit sa violation des accords conclus avec la Syrie et des traités internationaux y relatifs. Il a indiqué que les crimes de l’occupation turque et des réseaux terroristes agents compromettent l’avenir des étudiants syriens en les privant de poursuivre leurs études.

Sabbagh a précisé que les prétentions des auteur du rapport du Secrétariat général selon lesquelles le prolongement du mécanisme d’introduction de l’aide à travers la frontière contribuerait à assurer les vaccins contre Corona sont incorrectes, car les auteurs du rapport reconnaissent que les vaccins qui ont été fournis aux Syriens dans les zones sous contrôle de l’État n’avaient couvert qu’un demi pour cent à ce jour, tandis que les auteurs du rapport ont négligé le fait que les milices séparatistes agents des forces d’occupation américaines dans le nord-est de la Syrie, avaient récemment entravé la campagne de vaccination contre Corona menée par les équipes du ministère de la Santé dans les zones du gouvernorat de Deir Ezzor et empêché les équipes mobiles de vaccination d’entrer dans les camps du gouvernorat de Hassaké et propagé de fausses rumeurs sur la sécurité des vaccins.

Sabbagh a indiqué que la partie principale et influente du travail humanitaire et de secours des Nations unies en Syrie était et est toujours menée depuis l’intérieur du territoire syrien en coordination et en coopération entre le gouvernement syrien et les partenaires humanitaires, soulignant que ce mécanisme est le meilleur et le plus conforme au droit international.

Sabbagh a affirmé l’engagement de la Syrie à conjuguer tous les efforts pour améliorer la situation humanitaire de ses citoyens et soulager leurs souffrances causées par les mauvaises politiques et les pratiques agressives de certains pays, soulignant qu’elle continuera à fournir les facilités nécessaires à l’action des Nations unies et d’autres partenaires pour assurer l’accès de l’aide à ceux ayant besoin et en temps opportun.

 

Raghda Bittar

Check Also

Deux morts et 11 blessés dans l’explosion d’une grenade devant le palais de justice à Tartous

Tartous-SANA/Deux personnes sont décédées et d’autres ont été blessées dans l’explosion d’une grenade devant le …