Ticker

Une catastrophe humanitaire menace un million de citoyens à Hassaké privé de l’eau potable du fait de la poursuite des agressions des mercenaires d’occupation turque

Hassaké-SANA/La souffrance de la population de Hassaké et ses environs augmente en raison de la pénurie d’eau potable et du retard dans le pompage de la station d’eau d’Allouk à cause de la poursuite des agressions des mercenaires d’occupation turque d’une part, et de leur contrôle du timing et du nombre d’heures de pompage de l’autre part.

L’occupant turc et ses mercenaires avaient poursuivi leurs agressions contre les lignes électriques alimentant la station d’Allouk et avaient détourné la majeure partie de l’électricité vers leurs positions et sièges dans la ville occupée de Ras al-Ain, ce qui avait affecté négativement la durée du fonctionnement des pompes.

Les populations, dont la souffrance augmente avec la hausse de la température et la coupure quasi totale de l’électricité, dépendent de l’eau des citernes que le Croissant-Rouge arabe syrien installé dans les quartiers de la ville.

Dans une déclaration au correspondant de SANA, le directeur général de la Société des Eaux de Hassaké Mahmoud Al-Okla a fait savoir  que la station d’Allouk était en fait hors service, car la quantité d’eau pompée n’atteint pas 20000 mètre cube par jour, ajoutant que cette diminution est due au contrôle par l’occupant turc du fonctionnement de la station et à l’utilisation d’une grande partie de l’électricité par les positions et le quartier général de ses mercenaires terroristes à Ras al-Ain.

Al-Okla a ajouté que les employés de la Société des eaux n’avaient pas encore pu entrer dans la station, soulignant qu’un comité avait été formé par la Société afin de surveiller les réservoirs, en particulier ceux qui entrent dans le centre-ville de Hassaké, pour s’assurer et vérifier qu’ils sont propres et appropriés pour la consommation humaine.

Il a, enfin, affirmé que le besoin de la ville dépasse la capacité des réservoirs pour assurer l’eau à toute la ville de Hassaké et sa campagne.

R.Khallouf / L.A.

Check Also

Discussion du mécanisme de coopération entre l’université d’al-Baath et l’université gouvernementale du génie civil à Moscou

Homs-Sana/Le mécanisme de coopération conjointe a été discuté aujourd’hui, entre l’université d’al-Baath et celle gouvernementale …