Des personnalités et partis égyptiens réclament la levée des mesures économiques coercitives imposées à la Syrie

Le Caire-SANA/ Cinquante personnalités politiques, parlementaires, médiatiques et universitaires égyptiennes ont appelé à la levée des mesures économiques unilatérales coercitives imposées à la Syrie, soulignant que ces mesures sont un crime visant le peuple syrien dans sa subsistance.

« L’Etat syrien a été soumis à une guerre féroce menée par des forces, des entités et des Etats internationaux et régionaux qui ont toujours leurs propres ambitions », ont affirmé les personnalités égyptiennes dans un message adressé au président du Parlement européen et aux institutions de l’Union européenne.

Les personnalités ont précisé que cette guerre qui varie entre militaire, diplomatique, médiatique et économique, a pour objectif, au niveau militaire, de frapper les infrastructures de la Syrie avec le soutien des réseaux terroristes qui avaient été amenés spécialement pour cette guerre brutale, tandis que la guerre économique vise à entraver les fondements de la reconstruction de la Syrie et à la priver de ses capacités d’affrontement et de victoires.

Huit partis égyptiens appellent à la levée immédiate des mesures économiques coercitives occidentales imposées à la Syrie

Huit partis égyptiens ont appelé à la levée immédiate des mesures économiques occidentales coercitives unilatérales imposées à la Syrie, soulignant que ces mesures représentent une violation flagrante du droit international, menacent la paix et la sécurité internationales et mettent la vie des Syriens en danger.

Dans un message qu’ils avaient adressé au président du Parlement européen et aux institutions de l’Union européenne et remis à la représentation de l’Union européenne au Caire, les partis égyptiens ont indiqué que la guerre universelle contre l’Etat syrien depuis dix ans vise ses capacités, sa richesse, ses infrastructures et ses institutions nationales. « Comme chacun le sait bien, cette guerre n’a pas pris en compte les circonstances exceptionnelles que traverse le monde entier du fait de la propagation de la pandémie de Coronavirus qui constitue une menace pour de nombreuses sociétés et nécessite une coopération internationale pour y faire face », ont souligné les partis dans leur message.

Les partis ont précisé qu’à la lumière de cette guerre et de la pandémie meurtrière, les mesures coercitives unilatérales imposées par l’Union européenne et les Etats-Unis à la Syrie avaient aggravé la situation humanitaire et accru les souffrances du peuple syrien en le privant de ses droits fondamentaux et de ses besoins quotidiens, « ce qui constitue une violation flagrante du droit international et menace la paix et la sécurité internationales », ont-ils ajouté dans le message.

 

R.Bittar

Check Also

Un séisme de magnitude 3.5 frappe le nord d’Alep

Damas-SANA/Un séisme de magnitude 3.5 degrés sur l’échelle de Richter a frappé, ce midi, le …