Ala : L’occupant israélien en poursuivant son agression et son terrorisme met le Conseil des Droits de l’Homme devant la responsabilité de l’application de ses résolutions

Genève-SANA / Hussam Eddine Ala, ambassadeur permanent de la Syrie auprès du bureau de l’Onu à Genève, a affirmé que l’occupant israélien continue à perpétrer des actes d’agression contre les pays de la région, à menacer leurs territoires et à exercer le terrorisme d’Etat contre le peuple palestinien et nos compatriotes dans le Golan syrien occupés en profitant du soutien américain et occidental absolu.

Dans un communiqué qu’il a lu devant la 46e session du Conseil des droits de l’Homme sur le chapitre 7 intitulé « L’état des droits de l’Homme en Palestine et sur les autres territoires arabes occupés », Ala a indiqué que les agressions israéliennes répétées contre la République arabe syrienne constituent le titre le plus important de la politique du soutien au terrorisme qu’exerce l’entité d’occupation israélienne durant les années de la guerre terroriste visant la Syrie.

Ala a fait savoir que la colonisation israélienne et les mesures qui en relèvent et qui englobent la confiscation des territoires et des propriétés et le transport des colons vers le Golan occupé constituent une transgression du droit international et des résolutions de l’ONU qui insistent sur l’illégalité des colonies et qui réclament à « Israël » d’arrêter le changement de l’aspect démographique et du statut juridique du Golan syrien occupé et de cesser l’occupation.

Ala a fait savoir que la Syrie réitère la condamnation de la répression menée récemment par l’occupant israélien contre les contestations des habitants et leur rejet d’autoriser l’exécution du projet des turbines éoliennes en vue d’alimenter les colonies en électricité, soulignant que les autorités d’occupation avaient autorisé la création de ces turbines sur des terres qui appartiennent aux citoyens syriens.

Ala a ajouté que la Syrie affirme son soutien au droit du peuple palestinien d’établir son Etat indépendant sur les territoires, occupés par « Israël » depuis l’an 1967, avec al-Qods pour capitale et de garantir le droit au retour des réfugiés palestiniens en exécution de la résolution onusienne N°194, réclamant le retrait israélien de ce qui est resté des territoires libanais occupés.

« L’occupant israélien en poursuivant son agression et son terrorisme met le Conseil des Droits de l’Homme devant la responsabilité de l’application de ses résolutions », a-t-il conclu.

A.Ch.

 

Check Also

Le centre du registre civil à Khecham dans la banlieue de Deir Ezzor reprend son action après 9 ans d’arrêt à cause du terrorisme

Deir Ezzor-SANA / Le centre du registre civil dans la localité de Khecham dans la …