Jaafari: La poursuite par l’Occident à imposer des mesures économiques à la Syrie confirme la fausseté de ses allégations humanitaires

New York-SANA/  Le représentant permanent de la Syrie auprès de l’ONU, Bachar Jaafari, a affirmé que la poursuite de l’imposition par les pays occidentaux des mesures économiques coercitives à la Syrie et le fait d’entraver les efforts visant à inclure la dernière résolution du Conseil de sécurité sur l’acheminement des aides via la frontière de toute indication sur ces mesures confirment de nouveau la fausseté de leurs allégations que leurs mesures ne visent pas les civils syriens.

Lors d’une séance du Conseil de sécurité tenue via vidéoconférence sur la situation humanitaire en Syrie, Jaafari a indiqué que le motif derrière tout cela est de trouver des prétextes pour continuer de violer la souveraineté de la Syrie, menacer son intégrité territoriale, soutenir les réseaux terroristes et les milices séparatistes et pour tenter de perdurer les deux occupations américaine et turque.

«Le Conseil de sécurité a connu ce mois en cours des efforts par l’Occident pour prolonger les effets de la résolution 2165 pour l’an 2014 concernant l’acheminement des aides via la frontière » a dit Jaafari qui a ajouté que le motif derrière cela n’est pas d’acheminer des aides humanitaires aux Syriens qui ont en besoin, mais de trouver des prétextes pour continuer de violer la souveraineté de la Syrie, menacer son intégrité territoriale, ce qui se contredit avec la résolution de l’Assemblée générale N° 46/182.

Jaafari a fait savoir que la Syrie avait informé à plusieurs reprises les Nations Unies que son secteur de santé souffre de grand manque des médicaments, de matériel chirurgical et d’équipements médicaux nécessaires, du fait des mesures coercitives illégales imposées à elle.

Jaafari a souligné que les pays hostiles à la Syrie ne se contentent pas de violer les principes et dispositions de la Charte des Nations Unies et du droit international, de perpétrer les crimes contre le peuple syrien, d’occuper ses territoires, piller ses ressources, de soutenir les réseaux terroristes et les pratiques du régime d’Erdogan, mais ils ont, de plus, attaqué les avions civils au-dessus de la Syrie dans une violation flagrante du droit internationale et des règles de l’aviation civile internationale et de la Convention de Chicago, précisant à cet égard l’interception par deux chasseurs américains de l’avion civil transportant des passagers civils.

 

R.F.

Check Also

Explosion d’une mine abandonnée par les terroristes dans la zone de Sehita dans la banlieue de Quneitra

Quneitra – SANA / Une mine abandonnée par les réseaux terroristes, qui ont été soutenus par …