Les mesures coercitives de l’Union européenne contre la Syrie sont un terrorisme économique permanent

Damas-SANA / Il est impossible de faire différence entre la décision prise par l’Union européenne de renouveler ses sanctions injustes visant le peuple syrien et les diktats américains à cet égard, notamment après la décision récente du président américain, Donald Trump, d’intensifier les mesures coercitives et unilatérales imposées à la Syrie en appliquant la soi-disant « Loi César », dans une transgression du droit international.

Le renouvellement des mesures unilatérales visant la Syrie à l’ombre de l’absence d’une position politique européenne indépendante de Washington met à nu le partenariat entre les deux parties de l’OTAN pour soutenir les réseaux terroristes en Syrie.

Ces mesures reflètent le plus haut degré de l’hypocrisie politique des responsables européens et de leur dépendance aux Etats-Unis.

La dépendance de l’Union européenne à Washington l’a poussée à ignorer les résultats de ses politiques soutenant le terrorisme et ses répercussions, non pas uniquement sur le peuple syrien, mais aussi sur tous les peuples qui ne sont pas vassaux aux Etats-Unis et qui rejettent leurs agendas.

Le renouvellement des mesures coercitives et unilatérales visant la Syrie par l’Union européenne a lieu pour plaire à son maître américain, ce qui met à nu ses allégations et l’hypocrisie de ses appels d’alléger les sanctions illégales imposées à la Syrie.

A.Ch.

Check Also

Saisie à Homs de grande quantité d’armes et de munitions destinées à être introduites en contrebande à Idleb

Homs – SANA/Les services compétents à Homs ont saisi une grande quantité d’armes et de …