Damas : L’occupant turc et ses mercenaires poursuivent leurs actes criminels contre les Syriens

Damas-SANA / Le ministère des AE et des Expatriés a affirmé que les forces d’occupation turques et leurs mercenaires terroristes poursuivent leurs actes criminels contre les civils dans la ville de Hassaké et les agglomérations périphériques en arrêtant pour le 3e jour consécutif le pompage de l’eau dans la station d’Alouk, considérée comme la source principale alimentant la ville en eaux.

Dans deux messages qu’il a adressés au Secrétaire général de l’ONU et au président du Conseil de sécurité, le ministère a indiqué que les forces d’occupation turques et leurs mercenaires terroristes ont poursuivi leurs actes criminels contre les civils dans la ville de Hassaké et ses agglomérations dans le nord-est de la Syrie, en arrêtant systématiquement et délibérément le pompage des eaux potables pour le 3e jour consécutif dans la station hydraulique d’Alouk et en privant plus de 600 mille citoyens syriens, dont la majorité sont des enfants et des femmes, de l’eau potable, soulignant que la station est actuellement la source hydraulique unique pour la population dans la zone.

Le ministère a réclamé au nom de la République arabe syrienne au secrétaire général de l’ONU et au Conseil de sécurité de condamner les crimes que perpètrent le régime turc et de l’obliger à cesser ses transgressions du droit international, du droit humanitaire international et de la Charte de l’ONU, à mettre fin à son occupation des territoires syriens, et à arrêter son soutien aux réseau et aux groupements terroristes.

Le ministère a également incité le Secrétaire général de l’ONU, le Conseil de sécurité, les organisations internationales concernées, en particulier l’UNICEF, l’OMS et la FNUAP, à prendre des mesures immédiates afin de garantir la poursuite du pompage de l’eau potable via la station d’Alou pour la population dans la ville de Hassaké et dans les agglomérations périphériques.

A.Ch.

Check Also

Sept martyrs dans un attentat à la voiture piégée à l’accès sud de Ras Ain

Hassaké-SANA / Sept civils, dont deux enfants, sont tombés en martyr, alors que d’autres ont …