Entre le massacre du sanctuaire d’al-Ibrahimi et le «deal du siècle », l’occupation israélienne continue ses crimes contre les Palestiniens

Al-Qods occupé – SANA / Au temps où les Palestiniens se rappellent du massacre du sanctuaire d’al-Ibrahimi commis par un colon terroriste le 25 février 1994, les crimes de l’occupation israélienne se poursuivent à l’encontre des Palestiniens, et avec un soutien américain illimité.

Le dernier chapitre de ces crimes est le « deal du siècle », dont les articles ont été proclamés récemment.

Mais à ce jour-ci, le 25 février 1994, le colon terroriste Baruch Goldstein ouvrit le feu sur 500 fidèles palestiniens qui accomplissaient leurs prières dans le sanctuaire d’al-Ibrahimi, laissant 29 martyrs et blessant quelque 150 autres. C’est lorsqu’il voulait recharger son arme que les fidèles purent le tuer et s’en débarrasser.

Les soldats de l’occupation sioniste, au lieu de secourir les victimes, fermèrent toutes les portes du sanctuaire. Ils interdirent aux secours d’y entrer pour sauver les blessés. Pire, ces soldats ouvrirent le feu sur les gens, qui menaient les martyrs à leurs dernières demeures. Ainsi, le nombre de martyrs monta à 60 martyrs et les blessés à 150 blessés.

Aucune réaction n’a été fait par la communauté internationale à ce massacre. Le Conseil de sécurité s’est contenté à créer une mission internationale temporaire à al-Khalil le 18 mars 1994 pour authentifier les crimes commis par l’occupation et les colons à l’encontre des Palestiniens et pour prendre des mesures pour protéger les Palestiniens dans tous les territoires occupés.

Aujourd’hui, l’occupation israélienne continue ses pratiques agressives dans tous les territoires occupés et visent encore le sanctuaire d’al-Ibrahimi, la vieille ville d’al-Khalil et toute présence palestinienne dans la ville.

Dans un communiqué à ce souvenir, le ministère palestinien des Affaires étrangères a indiqué que les agressions de l’occupation israélienne se poursuivent contre la bande de Gaza et les lieux de cultes islamiques et chrétiens, dont la mosquée d’al-Aqsa, ce qui confirme le racisme de l’occupation.

Le porte-parole du gouvernement palestinien, Ibrahim Molhem, a déclaré au correspondant de SANA que le massacre du sanctuaire d’al-Ibrahimi est un souvenir douloureux qui doit attirer l’attention du monde sur les crimes quotidiens commis par l’occupation contre les Palestiniens.

Il a précisé que ce massacre a visé à s’emparer du centre de la ville de Khalil et des sites antiques et à expulser les Palestiniens de la vieille ville.

Il a fait savoir que toutes les agressions de l’occupation échoueront devant la fermeté des Palestiniens, qui sont déterminés à faire face au « deal du siècle » visant à liquider la cause palestinienne.

Le directeur des waqfs dans la ville d’al-Khalil, Jamal Abou Awam, a déclaré que le sanctuaire d’al-Ibrahimi fait toujours le cible des violations de l’occupation.

Il a affirmé que le peuple palestinien poursuivra la défense de sa terre et des lieux saints et mettra en échec tous les complots de l’occupation et ses plans de judaïsation.

Le membre du bureau politique du Parti du peuple palestinien,  Ghassan al-Khatib, a appelé la communauté internationale à prendre des pas pratiques pour arrêter les crimes de l’occupation à l’encontre des Palestiniens.

L.A.

 

 

 

Check Also

Explosion d’un engin planté dans une citerne de carburant à Ifrine dans la banlieue d’Alep

Alep – SANA /  Un engin explosif planté dans une citerne de carburant a explosé …