Jaafari réitère l’appel de la Syrie à créer une zone vide des armes nucléaires au Moyen-Orient

New York -SANA / L’ambassadeur permanent de Syrie auprès de l’ONU, Dr Bachar Jaafari, a réitéré l’appel de la Syrie à créer une zone vide des armes nucléaires au Moyen-Orient et à éviter les dangers de la propagation de telles sortes d’armes.

Dans un communiqué qu’il a lu devant la réunion de la 1ère session de la Conférence sur la création d’une zone vide des armes nucléaires et d’autres armes prohibées au Moyen-Orient, Jaafari a indiqué que la création des zones régionales vides des armes nucléaires constitue un pas positif vers l’élimination globale de l’armée nucléaire pour préluder à la création d’un monde stable et sécurisé.

«La Syrie appelle la communauté internationale à prendre des pas sur le terrain pour transformer le Moyen-Orient en une zone vide des armes nucléaires», a dit Jaafari qui a ajouté que le seul moyen de créer une telle zone est l’adhésion d’«Israël » au traité de la non-prolifération des armes nucléaires et la soumission de toutes ses installations nucléaires à l’accord sur les garanties globales de l’AIAC.

Il s’en est pris au Conseil de sécurité qui n’a mis au point aucun mécanisme pour enquêter et interroger «Israël» sur ce sujet après 60 ans de l’élaboration des programmes nucléaires, chimiques et biologiques israéliens et en dépit de la violation pas «Israël» de tous les accords et les conventions.

Jaafari a critiqué la position américaine envers la possession par «Israël» des armes de destruction massive, précisant que cette position vise à entraver la création d’une zone vide des armes nucléaire au Moyen-Orient pour protéger Israël.

Il a aussi affirmé la nécessité que les pays nucléaires s’engagent conformément au 1er article du Traité de ne transmettre à «Israël» aucune arme ou systèmes nucléaires et à ne pas l’aider à fabriquer de telles armes ou systèmes.

Il s’en est pris aux pays occidentaux qui prétendent être soucieux de la protection de la paix et la sécurité internationales sans rien faire pour appliquer la résolution 487 du CS, appelant à soumettre immédiatement les installations israéliennes aux garanties de l’AIAC.

Il a, enfin, assuré que les tentatives israéliennes et américaines pour mettre en échec les efforts déployés par l’ONU pour créer une zone vide de armes chimiques au Moyen-Orient n’obligeront pas les pays de la région et du monde à cesser leur action pour réaliser ce but plus ou tard.

L.A.

Check Also

L’interview accordée par le président al-Assad à la TV italienne « Rai News 24 » qui s’est abstenue de la diffuser