Le meurtre, l’enlèvement et la turquisation…des pratiques quotidiennes exercées à l’encontre de la population des zones d’Afrine et de la banlieue nord d’Alep

Damas -SANA / Les réseaux terroristes, mercenaires du régime turc, qui se déploient avec les forces d’occupation turque, dans la zone d’Afrine, continuent leurs pratiques répressives et terroristes concrétisées par des actes de meurtre et d’enlèvement contre la population de cette zone.

Des sources civiles et médiatiques ont confirmé qu’un civil de la zone d’Afrine était mort sous la torture dans l’une des prisons du soi-disant groupe terroriste «Hamzat de l’armée libre» dans la ville d’Afrine dans la banlieue nord-ouest d’Alep, et ce en parallèle avec l’enlèvement par la soi-disant « fraction de Aamchat de l’armée libre» d’un autre civil à la périphérie de la ville pour demander une rançon de 3000 dollar contre sa libération.

Dans la banlieue nord d’Alep, précisément dans la ville d’Aazaz qui est sous le contrôle de la soi-disant « Armée libre », on a trouvé un civil tué par des «hommes armés inconnus».

Dans le même contexte, la ville d’Afrine connaît des tentatives continues pour changer ses aspects. Les noms des places et des quartiers ont été remplacés par des noms turcs pour estomper l’identité arabe de la ville.

De même, et dans les villes et les localités syriennes situées au nord du pays, tels que Aazaz, Bab, Jarablous et Afrine, on a imposé la langue turque en tant que matière essentielle dans les méthodes scolaires et obligé les habitants à faire de nouvelles cartes d’identité pour les utiliser dans les départements «officiels» dans cette zone.

Le régime turc a aussi tenté à estomper l’identité civilisationnelle et historique dans la zone d’Afrine, en y détruisant tous les sites antiques, tels que le temple de Ain Dara, le site du prophète Houri, la colline de  Jandaris et le site de Barad qui est inscrit à la liste des sites du patrimoine mondial de l’UNESCO.

L.A.

Check Also

Attaque terroriste aux roquettes contre la périphérie d’Abou Dhouhour dans la banlieue d’Idleb

Idleb-SANA/  Les réseaux terroristes ont attaqué aujourd’hui aux roquettes la périphérie du corridor d’Abou Dhouhour …