Fallouh :  La Syrie s’engage à parvenir à un règlement politique de la crise

New York -SANA/  Le Chargé d’affaires par intérim de la délégation de la Syrie auprès de l’ONU, le ministre conseiller, Loay Fallouh, a affirmé que la Syrie s’engage à parvenir à un règlement politique durable de la crise, à poursuivre l’éradication des terroristes et à œuvrer pour évacuer toutes les forces d’occupation étrangères , ajoutant que la raison principale de la souffrance des Syriens est le terrorisme et ses soutiens.

Lors d’une séance du Conseil de sécurité tenue aujourd’hui sur la situation au Moyen-Orient, Fallouh a affirmé que la Syrie rejette le comportement systématique adopté par certaines délégations permanentes des Etats-Unis, de la France et de la Grande-Bretagne, basé sur l’exploitation du Conseil de sécurité pour déformer l’image du gouvernement syrien.

Fallouh a indiqué que ces pays ne possèdent pas l’habilité juridique et morale pour revendiquer au CS de tenir des séances sur la situation humanitaire en Syrie, vu qu’ils sont impliqués dans l’agression militaire directe menée contre elle, au soutien du terrorisme, à l’effusion du sang des milliers de Syriens, à la destruction de leurs propriétés, et à l’imposition au peuple syrien des mesures économiques coercitives unilatérales.

Fallouh a souligné l’inquiétude de la Syrie à l’égard de l’imposition par ces pays de leurs positions et de leurs politiques à l’action de l’ONU et à un certain nombre de leurs fonctionnaires pour déformer la réalité de ce qui se passe en Syrie.

“La raison principale de la souffrance des Syriens est le terrorisme et ses soutiens », a dit Fallouh qui a ajouté que les gouvernements des Etats-Unis, de la Grande-Bretagne et de la France rejettent la lutte antiterroriste dans le but de protéger le réseau terroriste du « Front Nosra ».

Fallouh a fait noter que la méconnaissance délibérée du sort de milliers de personnes disparues et enlevées par les terroristes confirme à nouveau la politique de double critère adoptée par certains pays et mécanismes qui travaillent dans le cadre des Nations unies dans le traitement des questions humanitaires.

Et Fallouh de poursuivre : «Chaque village, ville et zone qui ont souffert du terrorisme en Syrie restera le témoin sur la honte des gouvernements qui avaient soutenu les réseaux terroristes, les avaient financé et leur avaient assuré la couverture médiatique et politique pour prétendre ensuite qu’ils sont « une opposition syrienne modérée».

Fallouh a de même indiqué que la Syrie œuvre et déploie tout effort aux côtés des garants russe et iranien du processus d’Astana et de l’émissaire onusien pour parvenir à un règlement politique durable et conduit par les Syriens eux-mêmes sans aucune intervention étrangère.

Il a ajouté que la Syrie poursuit la lutte contre le terrorisme et œuvre pour évacuer toutes les forces d’occupation étrangères qui portent atteinte à sa souveraineté, à son indépendance et à son intégrité territoriale.

R.F. /R.B.

Check Also

L’armée s’empare des localités de Lattamneh, Morek et Kafar Zeitah dans la banlieue nord de Hama

Hama – Idleb/ SANA/ Après la prise de contrôle de la ville de Khan Cheikhoune …