Mouallem: La Communauté internationale doit faire face au terrorisme économique imposé par les Etats-Unis à la Syrie et à d’autres pays

Pékin-SANA/Le vice-président du Conseil des ministres, ministre des Affaires étrangères et des Expatriés, Walid Mouallem, a affirmé que la Communauté internationale doit faire face au terrorisme économique imposé par les Etats-Unis à la Syrie, à la Chine, à l’Iran, au Venezuela et à d’autres pays.

Dans une conférence de presse tenue conjointement aujourd’hui à Pékin avec son homologue chinois, Wang Yi, Mouallem a indiqué que la priorité dans le processus de la reconstruction est à ceux qui se tenaient aux côtés de la Syrie dans sa guerre contre le terrorisme.

Mouallem a précisé que le réseau terroriste du «Front Nosra» domine la majorité de la superficie à Idleb et utilise les civils comme boucliers humains. «Il est du droit de l’Etat syrien de débarrasser ses citoyens du terrorisme et il lutte contre des réseaux reconnus par tout le monde, y compris le Conseil de sécurité, qu’ils sont terroristes», a-t-il fait savoir.

Mouallem a ajouté que la Turquie occupe une partie du territoire syrien.

Mouallem qui a assuré que la lutte contre le terrorisme est une responsabilité internationale, a réclamé la sortie de toutes les forces étrangères illégales se trouvant en Syrie.

Mouallem a précisé que la Syrie fait face à un terrorisme international depuis 2011 et elle lutte contre ce phénomène à la place du monde entier.

Il a exprimé la gratitude de la Syrie à la Chine pour sa position soutenant l’intégrité territoriale et la souveraineté de la Syrie, précisant que la Syrie soutient fermement l’unité des territoires chinois et considère les accomplissements du peuple chinois comme une vraie contribution à la civilisation humaine de laquelle la Syrie voudrait tirer profit dans le renforcement des relations économiques bilatérales et dans le programme de la reconstruction en Syrie.

Mouallem a réaffirmé que la Syrie poursuit le travail sérieux pour trouver une solution politique à sa crise, tout en prenant en considération que le Conseil de sécurité avait approuvé que la constitution est une affaire qui concerne le peuple syrien lui-même.

Par ailleurs, Mouallem a estimé que les mesures américaines unilatérales imposées à la Syrie la met dans le même camp avec la Chine face au terrorisme économique imposé à la Syrie, la Chine, l’Iran et le Venezuela, appelant à faire face à ce terrorisme qui se contredit avec la charte de l’ONU et la loi internationale.

Pour sa part, le ministre chinois des Affaires étrangères a souligné que les deux parties avaient mené des pourparlers concentrés et échangé les points de vue sur les relations bilatérales.

Il a exprimé le souci de la Chine de relancer les relations avec la Syrie et de soutenir ses efforts déployés pour parvenir à un règlement politique de la crise, préserver sa souveraineté, son indépendance et son intégrité territoriale, et pour lutter contre le terrorisme.

Il a mis l’accent sur la nécessité d’accélérer le règlement de la crise en Syrie en parallèle avec la lutte contre le terrorisme à Idleb où se déploie des terroristes qui constituent un grand danger.

Il a réitéré le refus de son pays de tout pas unilatéral pris par n’importe quelle partie étrangère en Syrie, assurant que de tels pas violent la loi internationale.

Il a appelé la communauté internationale à déployer des efforts communs pour préserver les intérêts du peuple syrien et les règles de la loi et des relations internationales.

Il a fait savoir que l’accélération du processus de la reconstruction en Syrie garantit la réalisation du développement durable, soulignant à cet effet que son pays continuera à soutenir la Syrie dans ce processus.

Il a, enfin, incité la communauté internationale à aider le peuple syrien pour se débarrasser des impacts de la guerre terroriste.

R.Bittar / L.A.

Check Also

Site touristique tchèque : L’histoire parle par la beauté de Damas

Prague – SANA/ Le site électronique tchèque spécialisé dans le tourisme /Kam se vydat/ a …