Le temple palmyrénien de Nabû, un vestige révélant le lien entre Palmyre et la Mésopotamie

Homs-SANA / Le temple de Nabû constitue l’un des vestiges les plus importants dans la ville de Palmyre et a une architecture différente aux autres temples se trouvant dans cette zone.

Le temple de Nabû, remontant au IIe siècle, est consacré au dieu babylonien du savoir, des arts et de l’écriture et a été adoré dans les pays du Levant.

Ce temple a été découvert en 1960 par une mission archéologique française.

Dans une déclaration à SANA, le président du département des guides touristiques dans la Fédération des Chambres de tourisme syriennes, Imad Assaf, a indiqué que les études faites par la mission avec la participation des archéologues syriens avaient montré que le temple avait été construit par deux familles palmyréniennes « Elabel » et « Belshuri».

Selon Assaf, le temple a été construit à l’époque de la construction du temple de « Bêl », mais sa construction se diffère de tous les temples palmyréniens qui ont une forme carrée, alors que le temple de Nabû a une forme irrégulière.

« Le temple se distingue par son architecture orientale et ses caractéristiques architecturales et culturelles qui se trouvent toujours dans le site », a-t-il dit.

Assaf a fait savoir que le temple révèle le lien étroit entre les deux civilisations de Palmyre et de la Mésopotamie, soulignant que des traces de sculptures différentes, représentant certains hommes de convois qui portaient leurs marchandises via la route de la soie, se trouvent dans le temple.

A.Ch.

Check Also

Mouallem poursuite sa visite en Chine et rencontre plusieurs personnalités économiques

Pékin – Sana / Le vice-président du Conseil des ministres, ministre des Affaires étrangères et …