Cinq mille sites archéologiques à Homs remontant à 33 civilisations successives dans le gouvernorat

Homs -SANA/  Homs englobe cinq mille sites archéologiques qui témoignent de dizaines de civilisations successives, ce qui donne à ce gouvernorat une grande diversité et richesse culturelles.

Le directeur du tourisme à Homs, Ahmad Akkach, a indiqué que les sites archéologiques remontant à 33 civilisations successives englobant des marchés, des khans, des artisanats et des maisons anciennes qui constituent des destinations touristiques distinguées capables à contribuer à l’élan économique.

Les vastes superficies du gouvernorat de Homs la rendent riche en villes et en énormes monuments archéologiques tels que Palmyra, le Krak des Chevaliers, Qasr el-Heir el-Charqi, l’église Umm al-Zennar, la mosquée de Khalid Ibn al-Walid, Tal al-Mesharfa, le monastère Saint-Georges et l’église Saint-Élian, ainsi que de nombreux marchés et portes antiques, ce qui fait de ce gouvernorat la première destination touristique en Syrie, notamment après la stabilisation de la majorité de ses zones.

Le Krak des Chevaliers est un site classé parmi les sites archéologiques du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2006 en raison de son style architectural unique.

La ville de Palmyre est également l’un des sites archéologiques reconnus par l’UNESCO comme site du patrimoine mondial, mais 16 ans avant le Krak des Chevaliers.

Les fortes précipitations de pluie cet an ont ranimé à nouveau la source historique d’Afqa dans la ville de Palmyre, et par la suite le tourisme thérapeutique, a dit le directeur du tourisme à Palmyre, Jamil Omar al-Qayem qui a appelé à réhabiliter cette source et l’inscrire dans le programme de l’investissement touristique organisé annuellement par le ministère du tourisme.

Il est nécessaire de faire la lumière sur les autres sites archéologiques, dont le barrage de Kharbaqa bâti à l’époque romaine, ainsi que les trésors culturels existant dans le désert syrien.

Le président de l’association historique à Homs, Abdul Rahman Bittar, a affirmé : « A cause de la destruction systématique dans le gouvernorat de Homs pendant les années de la guerre terroriste, il est important de lancer les campagnes de sensibilisation dans le but de protéger les antiquités, tout en élaborant et imprimant des documents et des manuscrits historiques afin de les publier dans les revues et les magazines périodiques pour faire connaître antiquités ».

R.F./ L.A.

Check Also

Lavrov: Les Etats-Unis et certains pays occidentaux tentent de perdurer la crise en Syrie

Moscou-SANA/ Le ministre russe des AE, Sergueï Lavrov, a affirmé que les Etats-Unis et certains pays …