Le président cubain : Le règlement en Syrie est politique loin des ingérences étrangères

New York / Le président cubain, Miguel Díaz-Canel, a réitéré la position de son pays appelant au règlement politique de la crise en Syrie, lequel préserve sa souveraineté et l’unité de ses territoires.

Dans son allocution devant la 73e session de l’Assemblée générale de l’ONU, Díaz-Canel a affirmé que son pays rejette toute ingérence étrangère dans les affaires intérieures de la Syrie.

En outre, le président cubain a réitéré le soutien que porte son pays à la cause palestinienne et sa solidarité avec la souffrance du peuple palestinien sur les territoires occupés.

A. Chatta

Check Also

Le Comité de débat de la Constitution poursuit les réunions de son 5e round à Genève

Genève-SANA/ Le comité issu du comité élargi chargé de débattre de la constitution a poursuivi …