Monzer : La Syrie a rempli ses engagements en vertu de la CIAC

New York / Le Chargé d’Affaires par intérim de la mission permanente de la Syrie auprès de l’ONU, le ministre plénipotentiaire, Monzer Monzer, a assuré que la Syrie avait rempli ses engagements en vertu de son adhésion à la CIAC et de la résolution du Conseil de sécurité N°2118 de l’an 2013.

Lors d’une séance tenue aujourd’hui par le Conseil de sécurité sur la situation en Syrie, Monzer a dit que la Syrie coopère toujours et traite avec positivité, transparence et flexibilité pour remplir ses engagements à l’ombre de grands défis et de la situation sécuritaire difficile et compliquée.

« Le gouvernement syrien a affirmé, à plusieurs reprises, devant le Conseil de sécurité et le Conseil exécutif de l’OIAC sa condamnation de tout usage d’armes chimiques ou de toute forme d’armes de destruction massive », a-t-il fait noter.

Et Monzer de poursuivre : « Le gouvernement syrien réaffirme que l’armée arabe syrienne n’a utilisé aucune arme chimique et ne la possède plus, mais l’armée arabe syrienne et les civils syriens faisaient la cible de l’usage d’armes chimiques et des agents chimiques et toxiques, dont le gaz de chlore, par les réseaux terroristes, notamment « Daech » et le Front Nosra, et les groupes qui en dépendent, dans plusieurs zones en Syrie.

Nebenzia : Les conclusions du mécanisme d’enquête conjoint sur les allégations de l’usage d’armes chimiques en Syrie sont politisées

L’ambassadeur permanent de la Russie à l’ONU, Vassily Nebenzia, a indiqué que les conclusions du mécanisme d’enquête conjoint sur les allégations de l’usage d’armes chimiques en Syrie sont politisées et portent atteinte à la réputation de l’enquête internationale, soulignant que la Syrie avait, à plusieurs reprises, annoncé l’usage d’armes chimiques par les réseaux terroristes, mais ces informations avaient été délibérément ignorées.

Lors d’une séance tenue aujourd’hui par le Conseil de sécurité sur la situation en Syrie, Nebenzia a fait noter : « Nous nous étonnons de l’insistance du Conseil de sécurité sur l’adoption des informations dépendant des groupes terroristes sur l’usage d’armes chimiques en Syrie, assurant que les groupes terroristes sont en mesure de déclencher des attaques chimiques.

« Certains pays retiennent toujours des accusations sans valeurs contre le gouvernement syrien d’avoir utilisé des armes chimiques sans aucune preuve et sur la base des motifs politiques », a-t-il dit.

De son côté, l’ambassadeur chinois au Conseil de sécurité a souligné la nécessité qu’il y ait une enquête impartiale sur les allégations de l’usage d’armes chimiques en Syrie.

Il a, en outre, appelé la communauté internationale à intensifier ses efforts afin de tenir dès que possible un nouveau round des pourparlers inter-syriens à Genève.

A.Chatta

Check Also

Les forces d’occupation turques poursuivent leur agression contre les territoires syriens

Hassaké -SANA /Les forces d’occupation turques et leurs mercenaires des réseaux terroristes ont poursuivi leur …