L’ONU adopte une résolution rejetant l’annonce par Trump d’al-Qods comme capitale de l’entité d’occupation israélienne

New York / L’Assemblée générale de l’ONU a adopté aujourd’hui à une majorité écrasante une résolution rejetant l’annonce par le président américain, Donald Trump, d’al-Qods comme capitale de l’entité d’occupation israélienne et le transfert de l’ambassade de son pays à cette ville.

Lors d’une séance extraordinaire tenue par l’Assemblée générale, 128 pays membres ont voté en faveur de la résolution alors que les Etats-Unis, l’entité d’occupation israélienne et six autres pays ont voté contre la résolution et que 35 pays se sont abstenus de voter.

Monzer : La décision de Trump sur al-Qods n’a pas de valeur juridique

Le Chargé d’Affaires par intérim de la mission permanente de la Syrie à l’ONU, le ministre plénipotentiaire, Monzer Monzer, a affirmé que la décision du président américain, Donald Trump, sur al-Qods est illégale et n’a pas de valeur juridique, précisant que la Syrie réclame d’accorder à la Palestine le statut de membre de l’ONU.

Lors d’une séance extraordinaire tenue par l’Assemblée générale de l’ONU pour débattre la décision des Etats-Unis sur la reconnaissance d’al-Qods comme capitale de l’entité d’occupation israélienne, Manzer a assuré que de telles décisions constituent une violation flagrante du centre juridique, politique et historique de la ville d’al-Qods et fait partie du crime de l’usurpation de la Palestine, du déplacement de son peuple et de l’établissement de l’entité coloniale sur ses territoires.

« Les décisions prises par l’administration du président américain constituent une violation flagrante des résolutions du Conseil de sécurité et de l’Assemblée générale qui avaient réclamé à « Israël » de se retirer des territoires qu’il avait occupés en 1967, dont al-Qods », a-t-il dit.

Il a souligné que la République arabe syrienne condamne avec fermeté le recours des Etats-Unis au veto contre un projet de résolution au Conseil de sécurité sur le statut d’al-Qods , soulignant que ce recours démontre l’indifférence des Etats-Unis des résolutions internationales et met à nu leur soutien illimité à l’entité raciale israélienne au détriment des droits du peuple palestinien.

« La Syrie, en dépit de la guerre terroriste déclenchée contre elle, ne renoncera guère à sa position constante à l’égard de la cause palestinienne et des droits palestiniens, musulmans et chrétiens à al-Qods », a-t-il affirmé, faisant noter que le gouvernement syrien déploiera tout effort pour reprendre tous les territoires arabes occupés.

Monzer a indiqué que ce qui se passe actuellement confirme sans doute que les Etats-Unis ne sont pas concernés par la conclusion d’un règlement juste et global du conflit arabo-israélien.

A.Chatta

Check Also

L’armée neutralise le groupe terroriste qui a récemment attaqué les autobus des civils et des militaires sur la route de Deir Ezzor-Palmyre

Deir Ezzor-SANA / Des unités de l’armée arabe syrienne opérant à Deir Ezzor ont neutralisé …