Début de la réunion constitutive du réseau international de Damas sous le titre «Journalistes contre le terrorisme»

Damas / La réunion constitutive du réseau international de Damas a commencé aujourd’hui à Damas, sous le titre «Journalistes contre le terrorisme», et avec la participation des pays arabes, régionaux et internationaux.

Dans une allocution de circonstance, le ministre de l’information, Omrane Zou’bi, a affirmé que le peuple syrien a pu affronter la guerre terroriste qui a visé l’Etat syrien afin de redessiner la géographie de la région.

Il a assuré que la Syrie est pour tout processus politique à condition qu’il respecte la souveraineté nationale et l’option du peuple syrien de déterminer la nature du régime politique dans le pays.

«L’option de souveraineté du peuple syrien n’est pas un objet de négociation ni de discussions avec quiconque», a dit Zou’bi.

Il a souligné les efforts déployés par les amis de la Syrie, dont la Russie, l’Iran et les deux résistances libanaise et palestinienne, ainsi que l’effort diplomatique déployé à Vienne.

Passant aux attaques terroristes survenues à Paris, Zou’bi les a condamnées et affirmé que celui qui croit qu’il peut soutenir le terrorisme et être à l’abri de ce phénomène se trompe.

De son côté, le secrétaire général adjoint du Front Populaire de Libération de la Palestine – direction générale, Talal Naji, a évoqué l’histoire des réseaux terroristes, leur relation avec le terrorisme sioniste dans la région et leur rôle dans la déformation de l’image de l’Islam et des Musulmans.

Il a assuré que l’information, qui est une arme dangereuse, peut jouer un grand rôle dans la réalisation de la victoire et la formulation de l’opinion publique, et être en même temps derrière les défaites et la désinformation, précisant qu’il n’y a pas d’information libre dans le monde.

Pour sa part, le président du conseil supérieur de l’Union des Radio-Télévisions islamiques, Abdullah Qassir, a fait savoir que le terrorisme takfiriste est l’autre image du projet américano-sioniste visant la région.

Qassir a appelé les journalistes à s’engager à la culture de la résistance face au terrorisme takfiriste, soulignant l’importance de ladite réunion pour unifier les efforts médiatiques face au terrorisme takfiriste et le projet destructif tissé contre la région.

Les participants à la conférence examineront, durant deux jours, le statut essentiel du réseau, les recommandations de la conférence médiatique internationale et la mise au point d’un plan pour les exécuter en 2016.

Notons que le réseau international de Damas est un réseau médiatique spécialisé du dévoilement du terrorisme dans la région et le monde. Il œuvre à créer un observatoire médiatique mondial qui regroupe nombre de journalistes, d’intellectuels et d’écrivains qui croient en la paix et dont la mission est de formuler les méthodes à suivre face au terrorisme takfiriste et d’authentifier les pratiques des médias qui soutiennent et propagent les crimes des réseaux terroristes et takfiristes.

Zou’bi examine avec les membres du Secrétariat du réseau international de Damas les objectifs du réseau

Par ailleurs Zou’bi a passé en revue aujourd’hui avec les membres du Secrétariat du réseau international de Damas “Journalistes contre le terrorisme”, un document de travail issu de la réunion constitutive du Secrétariat.

Lors de la rencontre tenue à l’hôtel de Sheraton à Damas, Zou’bi a insisté sur l’importance de clarifier l’orientation et les objectifs du réseau, appelant à définir tout paragraphe des objectifs via un texte précis et clair.

En outre, Zou’bi a échangé avec les membres du Secrétariat les points de vue sur les objectifs du réseau et le mécanisme de son travail.

L.A. / A. Chatta

 

Check Also

Les BRICS accueillent favorablement le retour de la Syrie à la Ligue arabe

Le Cap-SANA / Dans une déclaration conjointe, les BRICS ont favorablement accueilli le retour de …