Ala : Les résultats du vote au CDH concernant le projet de résolution sur la situation en Syrie reflètent la division parmi ses membres

Genève/ Le délégué permanent de la Syrie auprès de l’ONU à Genève, Hussam Eddine Ala, a souligné que les résultats de vote au sein du Conseil des droits de l’homme (CDH) sur le projet de résolution au sujet de la situation en Syrie reflètent la division entre ses membres à propos de la situation en Syrie et le ressentiment croissant en raison de l’exploitation du Conseil et de ses décisions par certains pays pour atteindre des objectifs politiques.

Il a ajouté que les communiqués de la plupart des pays au sein du Conseil tels que la Russie, la Chine, Cuba, l’Afrique du Sud, l’Algérie et le Brésil ont exprimé leur rejet de la sélectivité et le manque d’équilibre qui ont caractérisé le projet de résolution.

Ala a dit que les États-Unis, la Grande-Bretagne, la France, la Turquie, l’Arabie saoudite et le Qatar qui ont parrainé le projet sont les mêmes pays qui soutiennent le terrorisme et l’instabilité en Syrie, et que de telles résolutions visent à fournir une couverture politique pour les violations commises par ces pays et leur soutien au terrorisme.

Il a dit que la Syrie rejette le projet de résolution soumis au Conseil parce qu’il manque d’équilibre et de crédibilité et qu’il est clairement dirigé pour ternir l’image du gouvernement syrien, ignore les crimes des organisations terroristes armées et essaie de rejeter la responsabilité des résultats des événements actuels sur le gouvernement syrien et ignore également les crimes de Daech et d’autres organisations terroristes.

“Le projet ignore aussi le rôle du terrorisme dans l’accroissement des besoins humanitaires en Syrie ainsi que l’effet négatif des sanctions imposées à la Syrie” a-t- il dit, qualifiant le projet d’”hypocrite et contradictoire” avec les rapports des organisations humanitaires qui confirment la coopération du gouvernement syrien pour faire parvenir les aides aux personnes touchées dans tout le pays.

Ala a également critiqué les tentatives de discréditer et sous-estimer le succès de la Syrie à s’acquitter de ses obligations envers la Convention sur l’Interdiction des armes chimiques qui ont été remplies en un temps record.

Ala a souligné que, pour que le Conseil des droits de l’homme préserve sa crédibilité, il ne doit pas permettre aux pays d’exploiter les droits de l’homme pour atteindre des objectifs politiques qui servent leurs propres intérêts et leurs plans et de ce fait, la Syrie appelle le CDH à voter contre le projet de résolution.

M.Ch. / A.Chatta

Check Also

Le ministère russe de la Défense met en garde contre la propagation des rayonnements dans les pays scandinaves

Moscou-SANA/Le ministère russe de la Défense a averti que le rayonnement nucléaire pourrait se propager …