Le contenu de la Déclaration de Bucarest sur l’avenir numérique

Bucarest-SANA/Lors de sa participation à la table ronde ministérielle de l’Union internationale des télécommunications ” ITUPP22″ qui s’est tenue à Bucarest, en Roumanie, la Syrie a signé la soi-disant Déclaration de Bucarest “Vers l’édification d’un meilleur avenir numérique pour tous”

La déclaration de Bucarest, qui a été signée par la délégation syrienne représentée par le ministre des Télécoms et de la Technologie, Iyad al-Khatib, comprend un certain nombre de recommandations sur l’avenir des Télécoms pour les quatre prochaines années.

L’annonce, a abordé les moyens de lancer les pleins potentiels de l’économie numériques et de la société tout en protégeant les personnes de ses risques.

La Déclaration de Bucarest appelle à l’engagement d’assurer un Internet libre, ouvert, mondial, interopérable, fiable et sécurisé et à la consolidation de l’utilisation équitable pour le développement durable, “la transformation numérique durable “et une coopération étroite avec les organisations internationales et régionales compétentes pour stimuler les efforts vers une économie et une société numérique sûre et fiable.

La Déclaration de Bucarest a attiré l’attention sur le renforcement des politiques destinées à l’avenir afin de profiter du pouvoir des communications, de faciliter les technologies numériques et d’adopter des stratégies et des politiques propices à l’augmentation de l’adoption des technologies numériques.

La Déclaration, qui met l’accent sur l’importance d’assurer des sources de financement plus diversifiées pour améliorer l’intégration dans l’évolution de l’économie numérique basée sur les données, souligne aussi l’engagement à la continuité de l’enseignement numérique pour tous et l’augmentation de l’investissement dans les technologies et les plateformes numériques dans l’éducation.

La déclaration aborde les mesures concrètes et insiste sur l’engagement politique à la lutte contre le changement climatique par le biais du soutien à la recherche et à la diffusion de technologies numériques émergentes et innovantes qui peuvent aider à l’affrontement de grands défis mondiaux du changement climatique.

La Déclaration de Bucarest a insisté sur la nécessité d’adhérer à tous ses principes aux niveaux national, régional et mondial et de les transformer en résultats ayant un impact positif sur les sociétés.

Notons que plus de 50 pays ont participé à la table ronde organisée par le ministère de la Recherche, de l’Innovation et de la Numérisation de Roumanie le 25 septembre en cours.

B.D./ L.A.

Check Also

L’éphéméride du 1er décembre

Damas – SANA/ Ci-après l’éphéméride du 1er décembre : – 1081 : Naissance de Louis VI, …