Les pays garants d’Astana réitèrent leur engagement à la souveraineté de la Syrie et son intégrité territoriale

Téhéran-SANA/Les pays garants d’Astana, la Russie, l’Iran et la Turquie, ont réitéré leur engagement inébranlable à la souveraineté de la Syrie, à son intégrité territoriale, à la poursuite de la lutte contre le terrorisme et au rejet de tous les plans séparatistes visant à saper la souveraineté de la Syrie.

La Déclaration finale de la Réunion tenue aujourd’hui à Téhéran entre les présidents, iranien Ebrahim Raïssi, russe Vladimir Poutine, et le président du régime turc Recep Tayyip Erdoğan, a indiqué que les dirigeants des pays garants ont discuté de la situation en Syrie, passé en revue les développements qui ont suivi le dernier Sommet virtuel le 1er juillet 2020, affirmé leur intention de renforcer la coordination tripartite et abordé le rôle pionnier du processus d’Astana dans le règlement politique et durable de la crise en Syrie.

Les trois chefs d’Etat ont affirmé leur engagement inébranlable à la souveraineté de la Syrie, à son indépendance, à son intégrité territoriale et aux buts et principes de la Charte des Nations Unies, et insisté sur la nécessité de respecter ces principes, exprimant leur détermination à continuer de travailler ensemble pour lutter contre le terrorisme sous toutes ses formes.

Ils ont dénoncé l’augmentation des activités des groupes terroristes et des personnes qui leurs sont affiliés sous différents noms dans plusieurs zones en Syrie, mettant l’accent sur la nécessité de la mise en œuvre de tous les consensus précédents sur la zone de désescalade à Idleb.

Ils ont insisté sur leur rejet de toutes les tentatives visant à créer de nouvelles réalités sur le terrain sous prétexte de la lutte contre le terrorisme, soulignant leur détermination à s’opposer à tous les plans séparatistes visant à saper la souveraineté de la Syrie et son intégrité territoriale.

Ils ont affirmé de poursuivre leur coopération pour éliminer tous les groupes et les entités terroristes, indiquant qu’il n’y pas de règlement militaire de la crise en Syrie mais le règlement passe par le processus politique dirigé par la Syrie et facilité par les Nations Unies.

Les trois présidents ont mis l’accent sur la nécessité de faciliter le retour sûr et volontaire des réfugiés et des déplacés dans leurs maisons en Syrie, appelant la communauté internationale à contribuer à ce processus et à développer des projets de réhabilitation des infrastructures, notamment l’eau, l’électricité, le drainage, la santé, l’enseignement, les écoles et les hôpitaux.

Ils ont condamné la poursuite des agressions israéliennes contre les territoires syriens, insistant sur le fait que ces agressions violent le droit international, la souveraineté de la Syrie et son intégrité territoriale, et déstabilisent et accroissent la tension dans la région.

Les trois leaders ont convenu de charger leurs représentants de préparer la 19e réunion internationale sur la Syrie sous la formule d’Astana d’ici la fin de cette année, et de tenir le prochain sommet tripartite en Russie à l’invitation du président Poutine.

Dans une conférence de presse à l’issue de la réunion, le président iranien a affirmé : « Nous avons affirmé l’unité des territoires syriens, et que la souveraineté de la Syrie doit être sauvegardée dans tout le pays, c’est pourquoi la présence américaine dans la zone de Jazira sous n’importe qu’elle prétexte est injustifiable. Toutes les régions syriennes devraient être sous le contrôle de l’État ».

Raïssi de poursuivre : « On s’inquiète de la présence de terroristes à Idlib et dans d’autres régions, ce qui nécessite une volonté sérieuse de tous les pays de lutter contre le terrorisme. Nous sommes convaincus que la réelle résolution et la volonté porteront leurs fruits en matière de la lutte contre le terrorisme ».

Il a expliqué que la coopération entre les pays garants d’un côté, et la coopération avec l’Etat syrien de l’autre, est nécessaire pour rétablir la sécurité en Syrie, disant : « Nous croyons que la formule d’Astana est un succès et que ses résultats ont été bons pour la stabilité et la sécurité de la Syrie, et que cette approche doit se poursuivre afin d’assurer la souveraineté de l’État syrien sur tous le territoire ».

Le président iranien a fait savoir qu’au cours de la réunion, les trois parties ont souligné la poursuite de l’octroi de l’aide humanitaire au peuple syrien et de la réduction des problèmes économiques, et convenu à l’unanimité de condamner les agressions israéliennes contre les territoires syriens et la nécessité d’en mettre fin.

De son côté, le président Poutine a dit : « La réunion des dirigeants des pays garants du processus d’Astana a été fructueuse et constructive, où nous avons discuté en détail des questions urgentes concernant la Syrie conformément à la Déclaration commune, et affirmé la coopération et l’action commune entre la Russie, l’Iran et la Turquie afin de stabiliser la situation en Syrie », soulignant l’engagement à toutes les principes nécessaires pour respecter la souveraineté de la Syrie et son intégrité territoriale.

« Aujourd’hui, nous avons abordé la question de la lutte contre le terrorisme en Syrie, et grâce à l’action des trois Etats, le niveau des menaces terroristes a diminué récemment après l’éradication des réseaux terroristes comme ‘’Daech’’, de sorte que l’Etat syrien a repris le contrôle de la majorité de son territoire, et nous continuerons à combattre les organisations terroristes syriennes jusqu’à leur défaite définitive » a-t-il assuré.

Et Poutine d’ajouter: « Nous constatons que certains pays tentent de maintenir leur activité militaire, mais l’autorité de l’État syrien doit être imposée ».

Il a conclu en mettant l’accent sur l’importance d’aider tous les Syriens à retourner à la vie normale, appelant la communauté internationale à accroître l’aide humanitaire pur parvenir à la restauration des hôpitaux, des écoles et d’autres infrastructures.

 

L.S./ L.A.

Check Also

L’occupant turc réattaque des villages dans la banlieue de Hassaké

Hassaké-SANA / L’occupant turc a rebombardé les villages de la zone de Tell Tamr dans …