Coup d’envoi de la 1ère conférence de l’investissement dans le secteur de l’électricité et des énergies renouvelables

Damas-SANA/Les activités de la 1ère conférence de l’investissement dans le secteur de l’électricité et des énergies renouvelables ont commencé aujourd’hui, en présence du président du Conseil des ministres, Hussein Arnous, et ce, à l’hôtel « Beit al-Yasmine » à Damas.

Dans un point de presse, Arnous a déclaré que la première conférence sur les énergies renouvelables se tient sur directives du président Bachar al-Assad partant de l’importance de l’électricité comme secteur clé pour tous les aspects de la vie économique « l’industrie et l’agriculture ».

Arnous a indiqué que 10 milliards de L.S. ont été octroyées au fonds de soutien des énergies renouvelables, à titre d’avance temporaire, et que son financement se poursuit, car un pourcentage de chaque litre de carburant vendu dans les stations essence s’ajoute au fonds. « A la fin de cette année, ses investissements pourraient atteindre 20 à 30 milliards de L.S », a indiqué Arnous, précisant que le ministère de l’Electricité avait achevé l’élaboration des instructions exécutives du fonds et commencera bientôt à octroyer les prêts y relatifs.

Arnous a émis l’espoir que la conférence se soldera par des recommandations qui servent l’investissement dans ce secteur.

En outre, le ministre de l’Electricité, Ghassan al-Zamel, a fait savoir, dans une allocution de circonstance, que le ministère encourage et soutient l’investissement dans le domaine des énergies renouvelables, pour lancer des projets de génération de l’électricité par les secteurs privé, public ou mixte.

Al-Zamel a souligné la nécessité de la coopération, de la coordination et de la mobilisation de toutes les énergies possibles pour atténuer autant que possible les répercussions de la guerre et de l’embargo injuste imposé à la Syrie, et ce, à travers l’investissement dans le domaine des énergies renouvelables pour assurer les besoins en électricité de tous les abonnés tout au long de la géographie syrienne.

Il a également ajouté que le fonds avait été créé pour soutenir les énergies renouvelables afin de surmonter les obstacles et les difficultés entravant la mise à exécution des projets d’investissement solaires et éoliens.

Al-Zamel a indiqué que le gouvernement avait élaboré une feuille de route pour créer un environnement d’investissement ambitieux et attirer les investisseurs et leur accorder tous les privilèges et les possibilités possibles.

« Pendant les années de la guerre contre la Syrie, le secteur de l’électricité avait été tellement visé par les groupes terroristes, vue qu’il est le soutien stratégique, et le facteur fort de chaque activité économique, industrielle, médicale, de service ou éducative » a-t-il souligné.

La conférence, qui durera deux jours, se tient sous le slogan : « L’investissement dans les énergies renouvelables et l’électricité est le facteur du développement durable en Syrie ».

A noter que la Commission syrienne de l’investissement, le ministère de l’Economie et du Commerce extérieur, la Banque centrale de Syrie, la Commission de la planification et de la coopération internationale et la Commission arabe des Energies Renouvelables participent à la conférence, ainsi que des investisseurs syriens, arabes et étrangers.

 

 

 

R.Khallouf/R.Bittar

Check Also

Le Venezuela rétablit ses relations militaires avec la Colombie

Caracas-SANA/Le ministère vénézuélien de la Défense, Vladimir Padrino López, a annoncé que les forces armées …