Al-Sibaï : La Syrie s’engage aux objectifs du développement durable 2030

Damas-SANA/La présidente de la Commission syrienne des affaires familiales et démographiques, l’ingénieur Samar al-Sibaï, a affirmé l’engagement de la Syrie aux objectifs de l’Agenda 2030 pour le développement durable et aux principes et objectifs du Plan d’action des Conférences internationales sur la population et le développement.

Al-Sibaï a déclaré dans un discours via la technologie vidéo, lors de la séance d’ouverture de la 55ème session du Comité de la population et du développement, qui se tiendra les 25 et 29 de ce mois au siège des Nations unies à New York, avec le participation de la délégation permanente de la République arabe syrienne aux Nations unies : « La guerre terroriste contre la Syrie et les politiques d’hostilité qui l’accompagnent envers certains pays ont affecté les questions de population et de développement et généré un ensemble de défis prioritaires, comme les crimes des réseaux terroristes qui ont causé de graves dommages aux réalisations de développement, aux infrastructures et aux propriétés publiques et privées ».

Al-Sibaï a souligné que les mesures économiques coercitives unilatérales imposées par certains pays occidentaux au peuple syrien avaient des effets désastreux sur divers aspects de la vie et causé le gaspillage des efforts déployés par les institutions de l’Etat syrien pendant des décennies pour parvenir à la croissance économique, augmenter les échanges commerciaux et développer les installations de services. « Ces mesures illégales ont entraîné un niveau de vie bas pour le citoyen syrien et la perte d’un grand nombre d’opportunités d’emploi et sources de revenus », a-t-elle fait savoir.

Al-Sibai a indiqué que la Syrie déploie tout effort pour assurer le retour des déplacés dans leurs foyers et pour créer les conditions d’un retour digne des réfugiés dans leur pays, « mais ces efforts continueront de se heurter à des obstacles fondamentaux tant que certains pays continuent à politiser l’action humanitaire et de développement, à imposer des mesures économiques coercitives unilatérales et à violer les principes du droit international, les dispositions de la Charte et les instruments relatifs aux droits de l’homme », a-t-elle conclu.

 

Raghda Bittar

Check Also

Lougansk … Les forces ukrainiennes subissent de lourdes pertes

Lougansk – Sana/ Le porte-parole des forces de la République populaire de Lougansk, Ivan Filipponenko, …