Ticker

Al-Zou’bi : Ce qui est offert aux familles des martyrs ne peut jamais être à la hauteur des sacrifices de leurs fils

Damas/Les participants à la rencontre d’al-Baas de dialogue ont affirmé que le martyre est, en soi, une école éducative et morale et un pont vers la victoire et que ce qui est offert aux familles des martyrs ne peut jamais être égal aux sacrifices consentis par leurs fils, soulignant l’importance de consacrer les significations et les valeurs du martyre entre les fils du peuple syrien.

Le ministre de l’Information Omran al–Zoubi, dans une allocution prononcée lors de la rencontre, que le Parti Baas arabe socialiste, branche de Damas, a organisé sous le titre “Le martyre et les martyrs aux yeux des Syriens ” à la Salle de 7 avril au siège du parti, a affirmé  que les martyrs sont la raison de l’existence de la Syrie et de la continuité de la vie dans le pays.

“La Syrie a été parmi les premiers pays à accorder une importance toute particulière au rôle du martyre et à fournir aide et assistance aux familles des martyrs ” a ajouté le ministre

De sa part, le mufti de la République, Ahmad Badr Eddine Hassoun, a affirmé, dans son allocution, que la Syrie a consenti des sacrifices via le martyre de ses fils dans la guerre qui lui a été imposée”.

Hassoun a précisé que la culture du martyre a toujours été une culture idéologique et qu’ il faut plus que jamais s’y concentrer, soulignant le besoin urgent de consacrer la culture du martyre dans tous les aspects de la société et appelant à consolider davantage le concept du martyre dans les écoles et les universités.

L’ancienne ministre de la Culture, Loubana Mouchaweh, a appelé à prendre exemple sur les nobles valeurs concrétisées par le martyre dans la société et de suivre l’exemple des martyrs.

M.Ch. / A. Chatta

Check Also

Al-Jaafari discute avec des représentants des agences des Nations Unies opérant en Syrie des mécanismes de la mise en œuvre des projets de relèvement rapide

Damas-SANA/Le vice-ministre des Affaires étrangères et des Expatriés, Bachar Al-Jaafari a discuté avec les chefs …