L’écrivain Anderson : Les mesures économiques de Washington contre la Syrie constituent une violation des normes internationales

Damas- SANA /Avec la participation du vice-ministre des Affaires étrangères et des Expatriés, Bachar Jaafari, le centre diplomatique au ministère des AE a organisé hier une présentation menée par l’écrivain australien et professeur des sciences politiques à l’Université de Sydney, Tim Anderson, sur ses deux livres /Propagande de la guerre odieuse contre la Syrie/ et /L’axe de la Résistance vers un Moyen-Orient indépendant/.

Jaafari a affirmé dans une allocution que le professeur Anderson est venu d’un pays occidental spécialisé aux relations internationales, et avait écrit un livre à l’an 2016 sur /La guerre odieuse contre la Syrie/ et un autre livre à l’an 2020 intitulé / l’axe de la Résistance vers un Moyen-Orient indépendant/ approuvant que les soi-disant sanctions et intervention humanitaire et la protection des civils ne sont que des mots pour réintroduire le colonialisme dans une nouvelle manière, ce que Anderson  avait appelé « Le nouveau colonialisme ».

De même, Jaafari a indiqué que le soutien apporté par le prof Anderson à la Syrie avait commencé en 2011 jusqu’à maintenant, précisant qu’Anderson était la première personne qui avait mis en garde contre l’entraînement derrière les termes, tels que « Le printemps arabe » et la « Révolution populaire », et d’autres slogans trompeurs qui avaient commencé à être promus en Tunisie début 2011.

Anderson a souligné que les mesures coercitives unilatérales prises par Washington sous le nom de /Sanctions / sont illégales, vu que le droit international interdit la coercition économique à travers le principe implicite de non-ingérence dans la Charte des Nations Unies.

A.Saijary/ R.Bittar

 

Check Also

La Syrie participe au Forum juridique international à Saint-Pétersbourg

Damas-SANA/ La Syrie a pris part, par le biais d’une délégation présidée par le ministre …