Miqdad affirme l’importance de la coopération entre les pays du Mouvement des non-alignés pour faire face aux défis

Bakou-SANA / Le Ministre des Affaires étrangères et des Expatriés, Fayçal Miqdad, a affirmé que le terrorisme, l’agression étrangère et le terrorisme économique représenté par les mesures coercitives et unilatérales sont les défis les plus dangereux dont les pays du Mouvement des non-alignés font l’objet, soulignant l’importance de la coopération et de la solidarité entre les pays de ce Mouvement pour faire face aux défis.

Dans une allocution qu’il a prononcée aujourd’hui lors de la conférence ministérielle du Mouvement des non-alignés «examen à mi-parcours », tenue aujourd’hui dans la capitale azérie, Bakou, via la vidéoconférence, Miqdad a dit : « Notre réunion aujourd’hui se tient alors que notre monde fait l’objet de défis dus au soutien public par certains pays au terrorisme, au retour de la guerre froide et à la menace de recourir à la force pour résoudre les problèmes internationaux, en plus des cyberattaques et du recours des pays occidentaux à appauvrir les peuples des pays en voie de développement, ce qui a menacé la sécurité et la paix internationales ».

Miqdad a fait savoir que la Syrie avait fait l’objet durant les dix dernières années de la guerre terroriste la plus féroce menée par des pays qui avaient utilisé les réseaux terroristes, les entités vassales et les terroristes étrangers qui étaient venus de plus de cent pays pour exécuter leurs politiques de sabotage et réaliser leurs agendas géopolitiques au détriment de la sécurité et la stabilité en Syrie et dans les pays de la région.

Miqdad a indiqué que les mesures coercitives illégales imposées par les Etats-Unis et l’Union européenne au peuple syrien lui avaient causé une grande souffrance.

Miqdad a précisé que l’occupation israélienne des territoires arabes en Syrie, au Liban et en Palestine se poursuit depuis l’an 1967 avec des agressions israéliennes répétées contre le peuple palestinien et contre la souveraineté et l’indépendance de la Syrie et du Liban.

« La Syrie rejette toute tentative de porter atteinte au statut juridique, géographique et politique du Golan syrien occupé et affirme sa détermination à mettre fin à toute présence militaire étrangère illégale sur ses territoires », a-t-il fait noter.

Miqdad a réitéré la position « constante et de principes » de la Syrie soutenant la cause palestinienne et le droit du peuple palestinien à l’autodétermination et à la création de son Etat indépendant sur tous ses territoires, avec al-Qods pour capitale et la garantie du droit au retour des réfugiés, conformément à la résolution onusienne N°194 de l’an 1948.

A.Ch.

Check Also

Agression turque à l’artillerie lourde sur al-Darbasiyah au nord de Hassaké et déplacement de dizaines de familles

Hassaké-SANA/Les forces d’occupation turques et leurs mercenaires terroristes ont intensifié leur agression contre les villages …