Source « Ghamqa »…Des secrets qui racontent les fables des ancêtres

Tartous-SANA/En hiver et avec l’arrivée du printemps, le village de Jrouba dans la banlieue nord de la ville de Safita au gouvernorat de Tartous se transforme en un beau tableau pour les visiteurs qui cherchent le repos dans la nature et sa source d’eau.

Dans une déclaration qu’il a donnée à SANA, le chef de la municipalité d’al-Jaroya, Ghali Esber, a indiqué que la source de Ghamqa, qui se situe à 30 km de la ville de Tartous et à 3 km de Safita est saisonnière puisqu’elle déborde en hiver, et se sèche en été.

Selon Esber, la source a trois exutoires, dont la source principale, celle du nord et Beit al-Anjari, qui sortent toutes des grottes rocheuses au fond du sol et de torrents de pluie.

Dans la partie nord-est de la source, on trouve une petite colline plein de conifères et de chênes, nommée « Jbibat ».

Esber a ajouté que plusieurs sites archéologiques se distribue sur les deux côtés, où il y a plusieurs moulins à eau, dont celui de Cheik et al-Chehab qui remonte à la période romaine et byzantine.

Par ailleurs, il y a une grotte de Ghamqa à proximité de la source qui est forgée  de formations naturelles, y compris des couloirs énormes, en plus d’un puits d’eau antique creusé dans la roche du côté est de la source à environ 150 mètres.

À son part, l’archéologue Iad al-Salim a déclaré à SANA que la source de Ghamqa, qui a deux ruisseaux, l’une au-dessus du sol et la deuxième sous le sol, est liée à la source d’al-Chamamis , puis ils se rencontrent dans plusieurs lieux.

H.Hammoud./ L.A.

Check Also

La Russie renouvelle son soutien à la souveraineté de la Syrie et à l’intégrité de ses territoires

Moscou-SANA /La Russie a renouvelé sa position ferme envers la nécessité du respect complètement la …