Jaafari: La Turquie viole la charte de l’ONU en s’ingérant dans les affaires intérieures de la Syrie

New York/ Le délégué permanent de la Syrie auprès des Nations unies, Dr Bachar Jaafari, a affirmé que la Syrie affronte des mercenaires terroristes venant de 83 pays et s’entraînant dans des camps en Jordanie, en Turquie et en Arabie Saoudite, sous une supervision franco-britannique, soulignant l’existence d’un problème moral concernant le traitement du Secrétariat général de l’Organisation des Nations unies avec le terrorisme en Syrie.

Dans un communiqué publié au terme d’une réunion du Conseil de sécurité tenue pour débattre la crise en Syrie, Jaafari a qualifié de “développement positif” la tenue, et pour la premier fois, du Conseil de sécurité d’une séance commune pour tous les responsables chargés des deux dossiers, politique et humanitaire, dans le but de discuter de la crise syrienne.

Jaafari a ajouté que la sous-secrétaire générale pour les affaires humanitaires, Kyung Kang, n’avait pas déterminé les raisons de la recrudescence de la violation en Syrie quant elle a dit que la violence avait atteint un niveau sans précédent, soulignant que Kang n’avait pas aussi défini les raisons du déplacement intérieur des millions de Syriens.

Jaafari a mis en exergue les efforts déployés par l’envoyé onusien pour la Syrie, Staffan De Mistura, pour parvenir à un règlement politique de la crise en Syrie.

Il a fait noter qu’il est impossible de nier le rôle dévastateur de la Turquie qui assure l’accès de terroristes de l’EIIL et du Front Nosra en Syrie, ainsi que la politique turque dans la recrudescence de la violence dans le pays.

Et Jaafari de poursuivre : “Nous ne pouvons pas comprendre comment peut-on tolérer la politique de double standard de la Turquie dont le président avait mis quatre conditions pour aider la communauté internationale à faire face aux terroristes de l’EIIL et protéger la ville d’Ein Arab”, assurant que ces conditions transgressent la charte de l’Onu et les principes du droit international.

Répondant aux questions des journalistes, Jaafari a indiqué que De Mistura n’avait pas examiné le plan, qu’il a suggéré aujourd’hui devant le Conseil de sécurité, avec le gouvernement syrien, affirmant que ce plan est le fruit de sa récente tournée dans la région et ailleurs.

Et Jaafari d’ajouter: ” Nous examinerons à Damas les propositions précitées et donnerons nos avis lors de la visite de De Mistura à Damas et de sa rencontre avec les responsables syriens”.

Quant au terrorisme qui a visé la FNUOD au Golan, Jaafari a jugé “scandaleuse” la non riposte par le commandement des opérations de la FNUOD aux attaques terroristes menés par le Front Nosra dans la zone de désengagement.

Par ailleurs, Jaafari a souligné que le gouvernement syrien avait appelé les membres du Conseil de sécurité, De Mistura, Lakhdar Brahimi et Kofi Annan à promouvoir la réconciliation nationale, indiquant à cet effet que le gouvernement syrien est pour l’accalmie et la réalisation de la réconciliation.

A propos des résultats des raids menés par la Coalition internationale sur les positions du réseau terroriste de l’EIIL, Jaafari a dit: “la soi-disant ”Coalition” mène chaque jour de 8 à 13 raids contre les positions de l’EIIL en Syrie et en Irak, alors que l’aviation syrienne mène quotidiennement environ 130 raids sur les positions des réseaux terroristes, dont ceux de l’EIIL et du Front Nosra.

Et Jaafari de conclure : “Nous avons de grandes doutes sur les motifs et les objectifs des frappes américaines”, évoquant son étonnement de l’incapacité du plus fort pays au niveau militaire dans le monde de frapper 15,000 terroristes qui se déploient dans les déserts, irakien et syrien”.

D.H./ A. Chatta. / L.A.

Check Also

L’archevêque Atallah Hanna : Al-Saleh est le martyr de la Syrie et la Palestine et son assassinat est un crime odieux

Al-Qods occupé-SANA/L’archevêque grec-orthodoxe de Sébaste, Mgr Atallah Hanna, a affirmé que le martyr Medhat al-Saleh, …