Jaafari : L’occupant israélien n’a accordé aucun intérêt aux résolutions de l’ONU

New York / Le délégué permanent de la Syrie auprès des Nations Unies, Bachar Jaafari, a assuré que l’occupant israélien n’a accordé aucun intérêt aux résolutions et aux communiqués publiés par l’ONU, faisant savoir que cette négligence est due au support politique, militaire, économique et médiatique irresponsable accordé par certains pays membres du Conseil de sécurité à “Israël”.

Lors de la séance du Conseil de sécurité consacrée à la situation au Moyen-Orient, Jaafari a fait noter que les derniers développements dans la zone de désengagement au Golan occupé n’étaient pas par hasard, assurant que la Syrie avaient toujours averti que le soutien de certains pays, dont Israël, aux groupes terroristes armés affiliés à al-Qaïda, ne constitue pas une violation flagrante de  l’accord de désengagement des forces et du droit international seulement, mais il met en danger la vie des casques bleues.

Il a qualifié, à cet effet, d'”inacceptable” la négligence par l’ONU de ces avertissements.

D’autre part, Jaafari a dit :”Il est temps que les Nations unis agissent pour demander des comptes à l’Alliance turco-saoudo-israélo-qatarie, qui œuvre pour détruire la Syrie en recourant au terrorisme, à l’effusion de sang de son peuple et à la liquidation de la cause palestinienne dans le but de réaliser le projet de la judaïsation d’Israël”.

“Les politiques adoptées par les Etats-Unis, la Grande Bretagne, la France, le Qatar, Israël, la Turquie et l’Arabie Saoudite violent les chartes et le droit international, via l’ouverture des camps pour entraîner les groupes terroristes afin de les envoyer en Syrie via ses frontières avec les pays voisins”, a précisé Jaafari.

Jaafari de poursuivre: “Les Etats-Unis ont surpassé plusieurs fois les résolutions du Conseil de sécurité pour créer des coalitions illégitimes visant à propager la destruction, le désordre et le terrorisme dans le monde”.

En outre, Jaafari a fait savoir que le gouvernement syrien insiste sur sa position de principe soutenant le droit du peuple palestinien à l’autodétermination, à l’établissement de son Etat indépendant avec al-Qods pour capitale, et au retour conformément à la résolution N°194 de l’année 1948.

Il a réclamé aux Nations Unies, y compris le Conseil de sécurité, d’assumer leur responsabilité dans la cessation de l’occupation israélienne et l’obligation d’Israël de se retirer de tous les territoires arabes occupés jusqu’à la ligne de 4 juin de l’an 1967, conformément aux résolutions des Nations Unies ad-hoc.

R.F. / L.A.

Check Also

Instant par instant… le 92ème jour de l’opération militaire russe spéciale pour protéger le Donbass

Pouchiline: Les équipages des navires étrangers se trouvant au port de Marioupol ont été renvoyés …