Le Conseil de sécurité appelle à soutenir l’Irak face à “l’EIIL”

New York /Le Conseil de sécurité a appelé à renforcer et à élargir le soutien de l’Irak face à l’Etat Islamique en Irak  et au Levant “EIIL” et aux autres réseaux terroristes.

Dans un communiqué adopté lors d’une réunion ministérielle tenue aujourd’hui sur l’Irak avec la participation de 40 pays, le Conseil de sécurité a condamné les attaques des réseaux terroristes, dont “l’EIIL”, contre l’Irak, la Syrie et le Liban, affirmant que ces attaques constituent une grande menace sur la région.

Le communiqué a, de même, mis l’accent sur la nécessité de la participation de toutes les composantes de la société irakienne au processus politique.

Le délégué permanent de la Syrie auprès des Nations unies, Dr Bachar Jaafari, a assuré dans une allocution prononcée lors de la réunion que l’Irak et la Syrie mènent une seule guerre contre le terrorisme, soulignant à cet effet que le gouvernement syrien fait une partie principale dans la lutte contre les deux réseaux terroristes “EIIL et Front Nosra”.

“Nous avons toujours insisté sur la priorité de la lutte contre le terrorisme, de l’arrêt de la fourniture des armes et des fonds et de l’entraînement des terroristes”, a dit Jaafari.

Jaafari a enfin réaffirmé que tout effort international déployé dans le but de lutter contre le terrorisme doit être dans le cadre du respect des articles du pacte et des principes de la loi internationale, dont en 1er lieu, le respect de la souveraineté des pays.

Le ministre irakien des Affaires Etrangères, Ibrahim Jaafari, a réitéré son appel à la nécessité de lutter contre le terrorisme pour l’éradiquer vu qu’il menace l’Irak, la Syrie et la région et le monde entier.

Vitali Tchourkine, délégué permanent de la Russie auprès des Nations unies, a indiqué que la lutte contre le terrorisme et de l’extrémisme nécessite la coopération de la communauté internationale entière.

Il a, de même, considéré comme “violation dangereuse des principes de la loi internationale” toute frappe aérienne apportée contre “l’EIIL” sur les territoires syriens sans la coordination avec le gouvernement syrien.

Pour sa part, le délégué de la Chine auprès des Nations unies a souligné que la menace terroriste représentée par l’EIIL suscite l’inquiétude de son pays, affirmant le soutien de la Chine à tout effort déployé pour préserver la souveraineté, l’indépendance et l’unité de l’Irak.

Le vice-ministre iranien des Affaires Etrangères, Abbas Araghchi, a signalé que toute stratégie visant à éradiquer le terrorisme doit respecter les principes de la loi internationale et les articles du pacte des Nations unies.

R.F. / L.A.

Check Also

Kuzbari : La délégation nationale a avancé des principes reflétant les aspirations du peuple syrien

Genève-SANA / Ahmad Kuzbari, chef de la délégation nationale aux réunions du comité de débat …